FC Barcelone : Bartomeu et plusieurs dirigeants arrêtés

Les policiers sont arrivés dans les locaux du club catalan tôt lundi. Josep Bartomeu et d’autres dirigeants du Barça ont été interpellés.

Le FC Barcelone a une actualité très riche ces dernières semaines. Entre les résultats en dents de scie de l’équipe première et la course à la présidence du club catalan, voila qu’un vieux démon refait surface : le « Barçagate ». Le FC Barcelone vit une journée étrange et qui aura des conséquences. Alors que la « Cadena SER » a avancé et que Goal est en mesure de le confirmer, la police espagnole a fouillé les bureaux du FC Barcelone à la recherche d’informations liées à l’affaire « Barçagate », où les policiers régionaux catalans ont commencé tôt ce lundi matin. avec la demande de documentation des employés du club et la saisie de matériel pour contribuer à l’enquête judiciaire en cours.

Piqué et le Barça croient encore au titre

Selon des sources fiables qui confirment à Goal, plusieurs arrestations ont eu lieu dans le cadre de l’enquête ouverte. Parmi ces détenus se trouve l’ancien président de Barcelone, Josep Maria Bartomeu, qui a été arrêté tôt ce lundi matin à son domicile, puis a procédé à la perquisition des locaux du club du Barça. Les autres dirigeants arrêtés sont Óscar Grau, directeur exécutif du club, et Román Gómez Pontí, chef des services juridiques. Tous sont innocents jusqu’à preuve du contraire, mais devront se soumettre aux questions des enquêteurs sur l’affaire.

Comme Goal peut le confirmer de sources policières, de nouvelles arrestations dans le cadre de l’enquête ne sont pas exclues, car la police autonome catalane continue de collecter des informations et des documents à ce sujet. Pour le moment, aucun autre détail de l’opération de la police n’est connu. L’enquête sur la question des réseaux sociaux a été retardée de plusieurs mois. En fait, la juge d’instruction du tribunal numéro 13 de Barcelone, Alejandra Gil, a prolongé le secret judiciaire jusqu’à cinq reprises.

Qu’est-ce que le ‘BarçaGate’

Depuis des mois, la police enquête sur l’affaire dénommée « Barçagate » révélée par Cadena SER en février 2020. Des allégations de délit d’administration déloyale et de corruption entre particuliers font l’objet d’une enquête. Cette « bombe » intervient juste au début d’une semaine décisive lors de l’élection présidentielle du club, qui se tiendra le 7 mars. Josep Maria Bartomeu, ancien président du FC Barcelone, a présenté sa démission après le scandale du « BarçaGate » et la pression exercée par la motion de censure demandée par les supporters du club catalan. Le scandale des réseaux sociaux, également appelé ‘RedesGate’, n’a cessé de menacer le monde barcelonais.

En effet, la « Cadena SER » avait rendu publique le 17 février 2020 que le club avait embauché une société de marketing en ligne pour laquelle a payé des sommes importantes qui ont été divisées pour éviter le contrôle de la commission économique dans le but de discréditer les adversaires, diverses personnalités de l’environnement du club catalan et même certains de ses joueurs.

Le FC Barcelone continue donc de vivre une crise institutionnelle sans précédent, mais sur le plan sportif, cela va mieux pour le Barça depuis quelques semaines. Les Catalans se sont replacés dans la course au titre en championnat, bien que cela s’annonce toujours autant compliqué, mais a, en revanche, sombré lors du huitième de finale aller de Ligue des champions contre le Paris Saint-Germain.

Goal