L’Argentine bat le Brésil et remporte la Copa America

L’Argentine de Lionel Messi a remporté la Copa America après avoir battu le Brésil de Neymar 1-0.

28 ans après son dernier sacre, l’Argentine s’est emparée de la Copa America en venant à bout du Brésil. À 34 ans, Lionel Messi peut enfin souffler.

Insatiable avec le FC Barcelone, club avec lequel il alterne entre le grandiose et le sensationnel depuis ses débuts, Lionel Messi n’avait jamais pu en faire autant avec son pays. Cette nuit, le prodige argentin a remporté son premier trophée avec l’Albiceleste en prenant le meilleur sur le Brésil en finale de la Copa America (1-0). Après quatre finales perdues, le numéro 10 désormais âgé de 34 ans peut enfin souffler, et attendre patiemment un Ballon d’Or (le septième !) qui lui tend déjà les bras…

Et comme Lionel Messi aime faire les choses en grand, c’est dans le stade du Maracanã, antre mythique de la Seleçao, qu’il s’est envolé vers les sommets. Mais à Rio de Janeiro, venir à bout du Brésil n’a pas été une mince affaire. Discret, le natif de Rosario a donc dû s’en remettre au talent de ses coéquipiers.

Angel Di Maria fait sa spéciale

En début de rencontre, ce sont les Brésiliens qui ont été les plus dangereux, aidés par la possession du ballon. Trop stérile pour réellement poser des problèmes à l’Argentine, leur domination s’est seulement matérialisée par une reprise manquée de Neymar, bien gêné par Nicolas Otamendi. Après avoir fait le dos rond, l’Albiceleste a fait la différence grâce au talent de deux hommes : Rodrigo de Paul, passeur magnifique pour Angel Di Maria, buteur d’un petit lob dont il a toujours eu le secret (1-0, 22e).

L’ailier argentin, partenaire de Neymar au Paris Saint-Germain, a même eu l’occasion d’y aller de son doublé, devant les quelques supporters présents dans les travées d’un Maracanã sonnant bien trop creux. Néanmoins, sa tentative enroulée du pied gauche à l’entrée de la surface a été détournée par un Thiago Silva attentif.

L’Argentine, 28 ans après…

Au retour des vestiaires, le Brésil s’est empressé de montrer un visage plus conquérant, dans le sillage de Richarlison. L’attaquant de la Seleçao a bien failli être récompensé, mais son but a été refusé pour un hors-jeu. Dans la foulée, le buteur d’Everton, mis sur orbite par un service de Neymar, a perdu son duel face à Emiliano Martinez. La fin de rencontre a été à l’avantage de la Seleçao, de plus en plus pressante, mais Gabigol n’a pas été en mesure de concrétiser une occasion en or… 28 ans plus tard, l’Argentine est de retour au sommet du football sud-américain et retrouve la joie d’une victoire en Copa America, grâce notamment à Lionel Messi, auteur d’un tournoi taille patron.