Le Jaraaf sanctionné par la Caf

Le jury disciplinaire de la Confédération africaine de football (CAF) a prononcé des sanctions contre le vice-président du Jaraaf, Youssou Dial, et les joueurs Mamadou Sylla et Albert Diène suite aux incidents lors du quarts de finale de la Coupe de la CAF contre le Coton Sports de Garoua.

Le jury a annoncé ce mercredi avoir suspendu le vice-président du Jaraaf, Youssou Dial de toute activité liée au football durant deux ans, et les joueurs Mamadou Sylla et Albert Diène de six matchs de compétitions Interclubs.

« Après le coup de sifflet final, certains dirigeants de l’ASC Jaraaf avec à leur tête M. Dial et quelques joueurs dont Albert Diène et Mamadou Sylla, se sont rués sur les trois arbitres qu’ils ont agressés physiquement et verbalement sur l’aire de jeu », rapporte le site de la CAF.

« L’arbitre central a reçu un coup violent et a été blessé à la tête », poursuit le communiqué publié sur le site officiel de l’instance dirigeante du foot africain.

En sus de ces sanctions, le Jaraaf éliminé en quarts de finale de la Coupe de la CAF par le Coton Sports de Garoua (0-1 et 2-1), doit payer une amende de 50000 dollars (26.800.000 francs).

Au sujet de Youssou Dial qui est par ailleurs, membre du Comité exécutif de la Fédération sénégalaise de football (FSF), « la sanction sera également communiquée à la FIFA et prendra effet à compter de la date de notification de cette correspondance ».

Réuni le 1er juin, le Jury Disciplinaire de la CAF a aussi suspendu les joueurs Abdelnour Belkheir et Ahmed Boutagga du MC Alger pour une durée de douze mois.

« Les deux joueurs sont suspendus de toutes les compétitions organisées par la CAF notamment les compétitions interclubs ainsi que les compétitions avec les équipes nationales », précise la CAF qui a décidé de leur infliger une amende de 25.000 dollars (13.400.000 francs).

Le MC Alger qui jouait en Ligue africaine des champions, a été sanctionnée « pour la conduite inconvenante et regrettable contre l’arbitre du match en question », ajoute le communiqué de la CAF.

Le joueur Taha Yassine Khenisse de l’Espérance de Tunis a été aussi suspendu « de toute activité liée au football pour une période de douze mois à partir de la date de notification de la suspension provisoire notamment le 19 mai 2021 ».

« Taha Yassine Khenisse avait été contrôlé positif à une substance interdite par l’AMA (Agence mondiale antidopage) lors du match de la Ligue des Champions de la CAF entre le MC Alger et l’Espérance de Tunisie le 10 mai dernier, poursuit le communiqué.