Le Nigeria traque 240 prisonniers libérés par des hommes armés

Des hommes lourdement armés ont lancé l’assaut contre une prison située dans la ville de Kabba, dans l’État de Kogi, au centre du Nigeria, libérant 240 détenus. Les forces de défense et de sécurité ont lancé une vaste opération de ratissage pour retrouver les évadés de cette attaque intervenue dans la nuit de dimanche à lundi.

Ils sont quelque 240 détenus à s’être évadés d’une prison à Kabba, dans l’État de Kogi, situé dans le centre du Nigeria, après l’attaque, menée par des hommes lourdement armés, dans la nuit de dimanche à lundi 13 septembre, contre la maison d’arrêt et de correction. Selon le porte-parole de l’administration pénitentiaire, il s’agit de la deuxième évasion dans le pays en moins de six mois.

Dans un communiqué, Francis Enobore, porte-parole de l’administration pénitentiaire nigériane, précise que « le centre de détention de moyenne sécurité de Kabba, dans l’État de Kogi, a été attaqué par des hommes armés qui n’ont pas encore été identifiés et 240 détenus ont été libérés par la force ». Il a par ailleurs précisé que les forces de défense et sécurité sont à la recherche des détenus évadés.

Dimanche, vers 22h45 GMT, des assaillants venus en nombre ont engagé de violents échanges de tirs avec les gardes armés de la prison, a, selon l’AFP, indiqué le porte-parole de l’administration pénitentiaire. Les hommes armés ont ensuite pris d’assaut la prison, où se trouvaient 294 personnes en détention dont 224 en attente d’être jugées.

Ce n’est pas la première fois que des hommes armés prennent d’assaut les maisons d’arrêt du Nigeria. Assez souvent, ce sont des évasions de masse qui sont organisées. Par exemple, le 5 avril dernier, des hommes armés avaient pris d’assaut le QG de la police d’Owerri, au sud-est du Nigeria. Les assaillants avaient réussi à libérer plus de 1 800 prisonniers.

Afrik