Mort d’Idriss Déby : Cette déclaration prémonitoire du maréchal tchadien rapportée par Alain Foka

La mort du maréchal Idriss Déby, Président du Tchad, des suites de blessures reçues au cours d’une opération militaire, ne surprend pas le journaliste Alain Foka. Le chroniqueur de Rfi, qui a eu l’honneur de l’interviewer plusieurs fois durant ces 30 dernières années, rappelle une déclaration prémonitoire de ce chef de guerre.

« Le 16 avril dernier, quand je l’ai vu à l’investiture de Denis Sassou Nguesso (président du Congo), je l’ai interpellé sur ces colonnes (rebelles) qui se dirigeaient sur N’Djamena. Très bavard en privé, il n’a pas voulu parler de cela à l’antenne. Il me disait : ‘Je ne mourrai pas sur mon lit. Je ne serai pas un général (un maréchal) de salon », rapporte Alain Foka.

Déby, un puissant rempart dans la lutte contre le djihadisme en Afrique au sud du Sahara, est ainsi mort au front. Il avait 68 ans et venait à peine d’être réélu pour un sixième mandat.