SUNU PRESSE/MOT DE PASSE du Lundi 20 Janvier 2020 : GÊNE A LONDRES: Macky Sall encore hué

GÊNE A LONDRES: Macky Sall encore hué

Le président Sall Macky a encore essuyé un énième revers au Royaume Uni.
.
Comme à l’accoutumée, des sénégalais désobligés par sa gestion du pays, s’offusquent à souhait et forte volonté, à chaque fois que le chef de l’Etat les retrouve à l’étranger.

M. Sall est constamment conspué par ses compatriotes et cela est si gênant. Hélas, le président et son équipe, sont très souvent déroutés par des jeunes très décidés à refuser le dictat.

Une brave et courageuse dame a perturbé son discours sur la « démocratie », malgré ses quelques partisans qui tentaient de banaliser l’incident en scandant son nom. Cette dernière a réclamé la libération de Guy Marius Sagna, de façon hargneuse, avant que la sécurité la sorte de l’exigue salle qui abritait une rencontre entre chef de parti et ses affidés.

C’est quand même agaçant pour le premier ambassadeur de notre République.

Le monde entier se rend compte que les acquis démocratiques sont en train d’être bafoués au Sénégal.

Au même moment, d’autres jeunes étaient arrêtés à Dakar parce qu’ils distribuaient des flyers pour dénoncer la hausse du prix de l’électricité, l’emprisonnement de Guy Marius Sagna & Compagnie…

Est-ce qu’en 2020, le Sénégal mérite-t-il de subir un tel recul? Que non.

Il est temps de venir en aide au président Sall, qui semble prendre le goût de la prédominance durement exigeante pour presque manquer d’égards à ceux-là, qui, pourtant, ont fait face à Abdoulaye Wade; ce qui lui aura ouvert les portes du pouvoir.

Aucune loi n’interdit la distribution de flyers au Sénégal. Il faut même arrêter de chercher à expliquer ou comprendre les prises de décision du régime actuel.

Tout ce que le président Sall pose comme acte tend vers la dictature progressivement et de façon préparatoire. Il faut arrêter cette hémorragie.

Les sénégalais sont en train d’être réduits au silence de façon hyper stratégique par la peur et des méthodes de police secrète où même le jeune mendiant à côté de votre porte de maison peut-être indicateur, agent secret simplement. Attention – Danger!

Le Sénégal ne doit pas en être à ce stade. Il faut parler au président Sall pour le ramener à la raison. Aucun enjeu ne doit prévaloir sur l’humanité et le respect de celui-ci.

Pour s’y faire, la meilleure façon est de ne pas négocier les acquis. On ne peut pas nous retourner aux années « senghoriennes » C’est de la haute trahison.

Aujourd’hui, toutes les organisations et partis présents à ce dialogue national doivent exiger la libération de Guy Marius Sagna, sans aucune condition. Idem pour les arrestations du vendredi passé.

Le peuple a, quand même le droit de dire  » STOP » ou « NON » quand ça ne va pas.

www.mysenegaltv.com
www.sunuafrikradio.com
www.senegalniofar.com