SUNU AFRIK RADIO

Tunisie : vers un vote antisystème

Spread the love

ENTRETIEN. Président de Sigma Conseil, bureau d’études et de statistiques, Hassen Zargouni a pris l’habitude d’analyser les humeurs politiques des Tunisiens depuis l’avènement de la démocratie en 2019.

À la veille de la présidentielle, Hassen Zargouni propose un décryptage de la situation dans laquelle se trouvent les électeurs tunisiens, ballotés par bien des événements depuis que la révolution a éclaté en 2011. La nécessité s’en impose par le fait que l’espoir a laissé la place à un questionnement pluriel.

Lire aussiTunisie : petit guide de la présidentielle

Lire aussiTunisie : Slim Riahi, candidat depuis Saint-Tropez

Lire aussiTunisie : Abdelkarim Zbidi, l’homme qui ne voulait pas être candidat

Le Point Afrique : Quelle est l’évolution de l’opinion depuis la révolution ?

Hassen Zargouni : En 2011, les gens qui prônaient la rupture l’ont emporté face à ceux qui souhaitaient la continuité avec l’ancien régime. Les « rupturistes » emmenés par Ennahdha et le CPR (le parti de l’ex-président de la République Moncef Marzouki) ont gouverné pendant trois ans. L’état du pays ne s’est pas amélioré, il y a eu des problèmes de sécurité (terrorisme, assassinats politiques). Tout naturellement, l’enjeu est devenu en 2014 « islam politique vs État civil ». Un consensus à la Tunisienne – alliance d’Ennahdha et de Nidaa Tounes – s’est mis en place. La situation économique ne s’est pas améliorée. Comme la Constitution consacre l’idée que les partis sont au centre de la vie politique, qu’ils la font et défont, un nouveau sentiment est né : la défiance envers les partis. Sentiment qui s’est exprimé très fortement lors des municipales de 2018 ou les « indépendants » ont raflé un tiers des suffrages. Ce qui a constitué un début de séisme, car les partis ont donné l’impression de ne pas écouter les préoccupations de l’opinion publique. Il faut savoir que l’inflation est à un taux record (…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :