SUNU PRESSE/ MOT DE PRESSE du 17 janvier 2020

 

GOUVERNANCE PATRIOTIQUE: Passion pour les intérêts nationaux

Pour la gouvernance financière, la France prête 50 millions d’euros au Sénégal: en tranches.

Qu’est ce que cela veut dire?

Le SENEGAL remet une bonne partie de ses ressources à la France. Celle-ci ne lui restitue pas les tarifs requis et revient lui prêter de l’argent « gentiment » pour « l’aider », dit-elle. C’est terrible.

Depuis les Indépendances, le même procédé officie et le SENEGAL n’est toujours pas sorti de la « calvitie ».

Est-ce qu’on doit continuer de la sorte?

Le SENEGAL a les moyens, par ses ressources et possibilités naturelles de faire face et de poser des conditions quant à l’évolution de ses échanges commerciaux et partenariats… « Utopique, » diront ceux-là qui devraient être traités de presque pas ambitieux, encore moins passionnés pour leur pays. Mais, bien possible pour les vrais compatriotes.

Un leadership plus aguerri, mieux affirmé et foncièrement patriote fera l’affaire.
La France nous donne ce qui nous appartient. Tout cela doit changer.

Pendant ce temps, le président Macky Sall est accusé par Barthélemy Diaz de vouloir imposer un maire à la capitale Dakar, par décret. Cela constituerait un non respect de la volonté populaire, celle des dakarois. Une injustice de plus.
Est-ce réellement possible?

Si tel est le cas, car il faudra du temps et surtout des retouches sur les textes des locales… Alors, on dira que le président Sall travaille toujours à perdre sa crédibilité d’homme de parole disant oeuvrer pour l’avancement démocratique du pays.
Lui qui doit redorer le blason de la République en droit et en grand défenseur de nos ressources naturelles vis-à-vis de l’Occident, la France, en particulier.

www.mysenegaltv.com
www.sunuafrikradio.com
www.senegalniofar.com