SUNU AFRIK RADIO

La mode dans les médias cette semaine : Les initiatives des marques en période de crise

Spread the love
La mode dans les médias cette semaine : Les initiatives des marques en période de crise

FashionUnited vous propose de découvrir, chaque vendredi, une revue de l’actualité mode de la semaine. Depuis le 16 mars 2020, le président de république française a annoncé un dispositif de confinement face à la progression rapide et inquiétante du Coronavirus dans le pays. Une situation qui contraint la majorité des français à faire du télétravail. Même si les entreprises, boutiques et espaces publics sont désormais fermés, les marques ne manquent pas d’initiatives pour rester proches de la population. Cette semaine, FashionUnited vous présente les différentes actions des marques pour faire face à la pandémie.

Des marques engagées

À travers le monde, les gouvernements mettent en place des mesures pour lutter contre le virus et de fortes sommes sont débloquées pour atteindre cet objectif. Les autorités ne sont pas les seules à investir de l’argent dans le combat contre le Coronavirus. Plusieurs marques s’y sont engagées. C’est le cas de Versace : « En plus des 140.000 euros versés à la Croix-Rouge chinoise, Donatella Versace offre cette fois 200.000 euros en faveur du milieu hospitalier italien. S’ajoute à cela les 1,25 million d’euros de Giorgio Armani, Richemont et son don de 1,2 million d’euros ou encore les 4 millions d’euros récoltés par la blogueuse italienne Chiara Ferragni. Moncler a également annoncé verser 10 millions d’euros pour soutenir la construction d’un hôpital près de Milan. En France, Zadig & Voltaire a annoncé ce vendredi 20 mars, reverser 20 pour cent de ses ventes en ligne à la Fondation des Hôpitaux de Paris », informe Madame Figaro.

L’équipementier américain Nike fait aussi partie des généreux donateurs : « Face à l’épidémie, Nike, ses dirigeants et la Fondation Nike s’unissent. Ensemble, ils réunissent plus de 15 millions de dollars pour la lutte contre le Covid-19. Comprendre ainsi : 1 million versé à l’Oregon Food Bank, 2 millions à l’Oregon Community Recovery Fund et 7 millions à l’Oregon Health & Science University. De son côté, la Fondation Nike a annoncé plusieurs dons, dont celui d’un million de dollars à la “COVID-19 Solidarity”, organisation fondée par la Fondation des Nations Unies », raconte Vogue.

En plus des dons d’argent, d’autres entreprises prennent des initiatives pour faire face à la pénurie de produits de première nécessité. « Ce dimanche 15 mars, on apprend que LVMH va fabriquer “en grande quantité” du gel hydroalcoolique à destination des hôpitaux. Pour ce faire, le groupe de luxe utilisera trois de ses sites de production français dédiés d’ordinaire à ses parfums et cosmétiques (Dior, Guerlain et Givenchy) (…) Ces gels seront ensuite “livrés gracieusement aux autorités sanitaires françaises”, et prioritairement aux 39 hôpitaux de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). (…) L’initiative durera “le temps nécessaire” », expose Madame Figaro.

Pour le groupe L’Oréal, le soutien est global : « Face à la pandémie, le groupe L’Oréal a décidé de soutenir les acteurs de la santé mais aussi ses fournisseurs et ses partenaires TPE/PME de ses circuits de distribution tels que les salons de coiffure et les petites parfumeries (…) Le géant de la cosmétique a déclaré mettre en place un plan européen de solidarité pour soutenir la lutte contre le Coronavirus de l’ensemble des acteurs : Hôpitaux, EHPAD et pharmacies. (…) Ainsi, les usines qui avaient dès la semaine dernière démarré la fabrication de gel hydro-alcoolique, vont voir cette activité s’intensifier (…) Pour les salons de coiffure mais aussi les petites parfumeries L’Oréal va geler l’ensemble de leurs créances jusqu’à la fin du confinement et/ou le redémarrage de l’activité. Des délais de paiement seront accordés aux fournisseurs les plus fragiles. De son côté, la Fondation L’Oréal a décidé de faire un don d’un million d’euros à ses associations partenaires engagées dans la lutte contre la précarité », révèle Glamour Paris.

Lutter contre l’ennui durant le confinement

Le confinement annoncé pour une durée de 15 jours pourraient être rallongé si nécessaire. Pour combattre l’ennui durant cette période, certaines marques proposent des activités ludiques. Avec la Fondation Prada, il est possible de découvrir des expositions, sans sortir de chez soi : « Une série d’initiatives sur le site fondationprada.org et les réseaux sociaux de la Fondation (Instagram, Facebook, Twitter, vimeo et Youtube) ont pris forme pour attirer le public à distance. Au programme : des interviews, des images, des vidéos inédites des expositions The Porcelain Views, Storytelling, K, ou encore un parcours interactif sur l’histoire de la Fondation. Un double défi qui vise non seulement à maintenir la nécessité de la culture mais aussi à la renouveler et à la réinventer », explique Glamour Paris.

De son côté, Coperni propose un tutoriel pour fabriquer un masque de protection : « Pour lutter contre la propagation du virus Covid-19, Coperni, griffe pilotée par Arnaud Vaillant et Sébastien Meyer, invite les gens de la mode à fabriquer des masques. Les personnes concernées par cet appel ? Les étudiants en mode, couturiers, stylistes, en passant par les associations de couture, les modélistes, les écoles de mode, les marques et les passionnés. Une demande de Coperni qui arrive dans une période où la France fait face à une pénurie de masques de protection (…) L’inspiration du modèle réalisable via le patron provient d’un masque du CHU de Grenoble modifié au CHU de Marseille sur une procédure interne GRI.FTE.193 V1, validée par l’hôpital », détaille Vogue.

Vous voulez en savoir plus sur le secteur mode ? N’attendez pas plus longtemps et faites comme de nombreux autres professionnels de la mode : Inscrivez-vous à la newsletter de FashionUnited!

Crédit : Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :