SUNU AFRIK RADIO

Zoom santé : la pilule peut-elle entraîner des caillots de sang ?

Spread the love

Une femme britannique de 22 ans est chanceuse d’être en vie après avoir développé un caillot de sang dans ses poumons probablement à cause de sa pilule contraceptive.

La colocataire d’Hannah Needham l’a trouvée inconsciente chez elle en mars 2017. Elle a été emmenée de toute urgence à l’hôpital, et les médecins ont conclu qu’elle souffrait d’une embolie pulmonaire.

L’embolie pulmonaire est un type de maladie thromboembolique veineuse (MTE), un caillot de sang formé dans une veine profonde. Un caillot de ce type qui se détache d’une paroi veineuse peut circuler jusqu’aux poumons et bloquer une partie, voire l’intégralité de la circulation sanguine, une situation potentiellement mortelle.

Hannah Needham avait du mal à respirer et a souffert de vertiges plusieurs semaines avant de s’effondrer. Elle a montré des signes d’insuffisance cardiaque à son arrivée à l’hôpital, et les médecins lui ont rapidement administré un anti-coagulant.

“Ils ont utilisé une voie veineuse centrale afin d’administrer des anti-coagulants directement dans l’artère de mon cœur afin qu’ils circulent dans mon corps le plus rapidement possible”, confie H. Needham au UK Mirror. “J’ai même refusé l’anesthésie locale lorsque la voie veineuse centrale a été placée pour éviter de perdre du temps”.

“Je pense que l’adrénaline et mon instinct de survie ont été activés”, a-t-elle confié.

Le risque de souffrir d’un caillot de sang à cause de la pilule est très faible, mais les femmes devraient tout de même être conscientes du risque avant de prendre des contraceptifs par voie orale. H. Needham a décidé de parler publiquement de son histoire afin de prévenir les femmes du monde entier.

En 2015, elle a commencé à prendre la pilule contraceptive combinée qui contient des oestrogènes et des progestatifs. L’autre type de pilule contraceptive ne contient que des progestatifs.

Elle avait parfois des vertiges ou souffrait de problèmes de respiration en montant les escaliers, mais H. Needham attribuait les symptômes à son stress. Suite à sa perte de conscience et son admission à l’hôpital, elle a passé trois jours en soins intensifs et quatre jours dans une aile spécialisée avant de retourner chez elle pour se remettre complètement de cette épreuve.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :