SUNU AFRIK RADIO

Coronavirus: la Banque centrale sud-africaine prend des mesures

Spread the love
Le quartier d'affaires de Sandton, à Johannesbourg, en Afrique du Sud.
Le quartier d’affaires de Sandton, à Johannesbourg, en Afrique du Sud. RFI/David Baché

L’Afrique du Sud comptabilise désormais 202 cas de coronavirus confirmés sur son territoire, sans déplorer pour l’instant aucun mort. Pour tenter d’atténuer les effets économiques de la crise mondiale, la Banque centrale sud-africaine a décidé d’agir.

Avec notre correspondante à Johannesbourg, Claire Bargelès

En Afrique du Sud, les établissements scolaires ont fermé depuis mercredi, prenant un peu d’avance sur les vacances de Pâques. Les rassemblements de plus de 100 personnes sont interdits. Les bars et restaurants qui servent de l’alcool doivent fermer à partir de 18h00 et les voyageurs en provenance de pays à risques ne peuvent pas pénétrer sur le territoire.

Le pays était déjà plongé dans une crise économique et financière avant même l’épidémie et connaît, depuis fin 2019, une période de récession.

Pour donner un peu plus de marge de manœuvre aux acteurs économiques, la Banque centrale a décidé jeudi de baisser son taux directeur de 1 %, en l’établissant désormais à 5,25 %. Il s’agit de la plus grosse baisse, depuis la crise financière, il y a plus de dix ans.

Cette décision suit les politiques d’autres pays du monde comme les Etats-Unis et elle est aussi adoptée par d’autres pays africains, à l’image de la Tunisie.

Concrètement, cela permet d’enlever un peu de pression sur les banques. Elles pourront se refinancer pour moins cher et injecter davantage de liquidités dans l’économie du pays.

Par ailleurs, la Banque centrale sud-africaine a également prévenu que l’épidémie aura des répercussions sur l’économie nationale peut-être même au-delà du premier semestre de 2020.

Elle a aussi revu à la baisse ses prévisions de croissance et envisage une contraction de l’économie de moins 0,2 % pour cette année, alors que de nombreuses entreprises sont contraintes de réduire leur activité ou de fermer et que les exportations vers la Chine devraient souffrir du ralentissement du géant asiatique.

Inquiétudes pour le secteur minier

La pandémie du coronavirus risque notamment de compromettre le rebonds du secteur minier en Afrique du Sud. Les dirigeants sud-africains auraient pu être euphoriques, après les performances minières publiées cette semaine. En janvier dernier, la production a connu une hausse de 7,5 % par rapport à la même période l’année dernière, soit la plus forte hausse en glissement annuel depuis novembre 2017. Mais le rebond du secteur minier risque d’être de courte durée. Investisseurs et compagnies s’inquiètent, ainsi que les autorités de la Nation arc-en-ciel : si la pandémie du coronavirus perdure, les récents bons résultats miniers seront vite oubliés.

L’Afrique du Sud étant elle-même touchée par le Covid-19, la production va diminuer suite aux mesures prises pour freiner sa propagation. Et l’économie de la Chine, l’un des principaux acheteurs des minerais sud-africains, tourne en ce moment au ralenti. La demande, notamment des métaux du groupe de platine, dont l’Afrique du Sud est le premier producteur mondial a donc diminué.

Le pays pourrait compter sur les ventes de l’or, traditionnellement considéré comme la valeur refuge. Mais le métal jaune a perdu ce statut ces derniers jours, dans la foulée des très fortes turbulences qui secouent les places boursières mondiales et le secteur pétrolier, conséquence de la pandémie du coronavirus.

Coronavirus: les projections du gouvernement font craindre le pire en Afrique du Sud

Notre sélection sur le coronavirus SARS-CoV-2

Écoutez Infos coronavirus, notre chronique quotidienne sur le Covid-19

Une infographie : Le coronavirus en 7 points

Les questions pratiques :
Qui sont les personnes vulnérables ?
Que faut-il faire quand on pense être contaminé ?
La quarantaine, de quoi parle-t-on ?
Quels traitements ? L’efficacité d’un médicament antipaludéen en question

Retrouvez tous nos articles, reportages, chroniques et émissions sur le coronavirus en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :