Energie au Sénégal : La Senelec annonce une unité flottante de stockage et de regazéification 

La Société nationale d’électricité (Senelec) a annoncé le déploiement, à Dakar, par le biais de ses partenaires turcs et japonais, d’une première unité flottante de stockage et de regazéification dans le cadre d’un projet de fourniture d’une énergie fiable, propre et abordable au Sénégal.

Arrivé, le 31 mai, en provenance du Singapour, le FSRU Karmol Lngt Powership Africa sera positionné sur son lieu d’amarrage pour commencer le processus de mise en service, indique Senelec dans un communiqué.

’’Le FSRU a été construit à Singapour dans le cadre d’une Joint-Venture entre le Turc Karpowership et la société japonaise Mitsui OSK Lines, appelée KARMOL. Il s’agit du premier FSRU issu du partenariat KARMOL’’, précise le Société nationale d’électricité.

Elle fait savoir que le navire sera connecté à une centrale électrique flottante, Powership, appartenant à Karpowership, par des gazoducs.

La firme turque (Karpowership) considère la combinaison des FSRU et des Powerships comme une solution révolutionnaire dans l’optique de produire de l’électricité à partir du gaz naturel liquéfié (GNL) dans les pays connaissant un déficit infrastructurel, signale le communiqué.

Ce navire qui a été développé par Sembcorp Marine à Singapour, mesure 272 mètres de long et a une capacité de 125 000 mètres cubes, arrive avec une réserve de GNL à bord et le premier ravitaillement sera effectué par Shell au mois de juillet prochain, a-t-on indiqué.

Cette unité flottante vient s’ajouter Karadeniz Powership Ayşegül Sultan, d’une capacité de 235MW, en service depuis octobre 2019 et fournit 15 % de l’électricité du Sénégal avec 220MW de puissance au réseau sénégalais.

’’Il s’agit d’une étape importante dans le projet KARMOL, de contribuer à fournir une électricité stable, alimentée par des combustibles efficaces et plus propres, à un plus grand nombre de pays de la région et du monde entier. Le GNL est largement reconnu comme un carburant d’avenir’’, peut-on y lire.