Macky Sall sur la 3e vague : «  Si la situation l’impose, nous allons revenir à l’état-d’urgence »

Va-t-on revenir à l’état-d’urgence sanitaire avec le variant Delta qui se propage dans le pays à un rythme effréné ? Même si Macky Sall, seul à pouvoir prendre cette décision, n’a pas tranché de manière claire la question, n’exclut tout de même cette éventualité. Tout dépend de la situation et du comportement des Sénégalais. En recevant le rapport du Comité national de gestion des fonds Covid-19, ce vendredi au Palais, le président de la République s’est adressé aux Sénégalais. Il leur demande d’avoir un comportement responsable face aux virus. Si tel n’est pas le cas, il va imposer les restrictions que le Sénégal a connues dans un passé récent, pour lutter contre les 1er et 2e vagues. « Je voudrais dire également très clairement, que si cette contamination doit évoluer, je prendrais toutes les mesures que nécessitera la situation. Y compris s’il faudrait retourner à état-d’ urgence, refermer les frontières, et également interdire les déplacements », a-t-il déclaré. Le Président Sall d’inviter les Sénégalais d’être « conscients que ce variant Delta a eu une vitesse de contamination sans précédent ». Pour lui, la seule solution est de ‘’s’autoréguler’ et laisser l’activité (économique) se dérouler. « On ne peut laisser la maladie prendre le dessus, et le pays submerger, les hôpitaux dépassés pour constater, malheureusement des centaines voire des milliers de morts comme c’est déjà le cas dans certains pays. Donc, c’est un appel sérieux. Il faut que les gens puissent mesurer la gravité de la situation et qu’ils respectent les recommandations qui leur ont été faites. Sinon, si la situation l’impose, nous allons revenir aux mesures que nous avons déjà connues par le passé », menace le chef de l’Etat.

sunuafrikradio