Sénégal – Carême 2021 – Mercredi des cendres sous la règle de la distanciation physique

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Depuis mercredi 17 février, les fidèles catholiques du monde entier engagent le carême 2021 sous le signe des gestes barrières. La covid-19 va forcément changer le rite du mercredi des cendres.

Dans toutes les églises catholiques, les mesures barrières édictées depuis la reprise des rites traditionnels sont toujours de vigueur. Ainsi, l’imposition des cendres qui ouvre le carême sera célébré un peu différemment cette année. Traditionnellement, le prêtre qui célèbre la messe, appose sur le front des fidèles une croix avec de la cendre. Cette année, la crise sanitaire oblige, les prêtres vont agir autrement.

Au Sénégal, la journée du mercredi 17 a été rythmée par des célébrations de plusieurs messes de cendre selon les paroisses et les églises et les localités. Pour cet événement exceptionnel, le Vatican préconise entre autres directives la bénédiction par les prêtres de ces cendres, en les saupoudrant d’eau bénite, en silence.

A la suite le prêtre récite l’une des formules du Missel romain à savoir : «Convertissez-vous et croyez à l’Évangile», «Souviens-toi que tu es poussière, et que tu retourneras en poussière». Cette formule est prononcée une seule fois pour tous ceux qui sont les présents, plutôt que pour chaque personne.

Puis le prêtre nettoie ses mains, met son masque et laisser tomber (imposer) les cendres sur la tête des fidèles sans rien dire. Dans l’Église catholique, les fidèles assistent à une messe où le prêtre, après la proclamation de l’Évangile et l’homélie, leur trace une croix sur le front avec de la cendre, en prononçant ce verset de l’Évangile selon Marc