Venezuela: le président Maduro rouvre la frontière avec la Colombie

Le président du Venezuela Nicolas Maduro a ordonné le 7 juin la réouverture de la frontière avec la Colombie dans l’État de Tachira, dans l’ouest du pays, près de laquelle la communauté internationale avait massé son aide humanitaire refusée par Caracas.

« En vertu du plein exercice de notre souveraineté, j’ai ordonné l’ouverture aux passages frontaliers avec la Colombie dans l’Etat de Tachira, à compter de ce samedi [8 juin] », a indiqué Nicolas Maduro, sur Twitter.

Nicolás Maduro

@NicolasMaduro

En ejercicio pleno de nuestra soberanía, he ordenado la apertura de los pasos fronterizos con Colombia en el Estado Táchira, a partir de este sábado . Somos un pueblo de paz que defiende firmemente nuestra independencia y autodeterminación.

2 636 personnes parlent à ce sujet

Le président du Venezuela avait ordonné la fermeture totale des frontières terrestres avec le Brésil et la Colombie ainsi que des liaisons maritimes et aériennes avec les Antilles néerlandaises en février, quelques jours avant l’entrée annoncée de l’aide humanitaire en provenance des Etats-Unis et sous l’égide de l’opposant Juan Guaido, et qui était prévue pour le 23 février.

« Invasion étrangère »

L’armée, soutien de Nicolas Maduro, avait bloqué les ponts frontaliers et empêché l’entrée des cargaisons. Juan Guaido, président autoproclamé, voulait faire entrer des vivres et des médicaments dans le pays. Nicolas Maduro, de son côté, estime que cette aide n’était qu’un écran de fumée pour préparer une « invasion étrangère ».

Le 10 mai, le gouvernement vénézuélien avait déjà décidé de rouvrir sa frontière terrestre avec le Brésil et la voie maritime avec Aruba, mais pas avec d’autres îles des Antilles néerlandaises comme Bonaire et Curaçao.

Les relations entre le Venezuela et la Colombie, qui partagent une frontière de 2 219 kilomètres, ont été rompues le 23 février, après le soutien apporté par le président colombien Ivan Duque à Juan Guaido.

(avec AFP)