SUNU AFRIK RADIO

Mbappé et Neymar font gagner un tout petit Paris… – Débrief et NOTES des joueurs (PSG 2-0 Nantes)

Spread the love

Très emprunté face à de valeureux Nantais, le Paris Saint-Germain s’en est bien sorti en s’imposant (2-0) ce mercredi en Ligue 1. Un temps fort de 15 minutes, une Madjer géniale de Mbappé et un penalty offert par l’adversaire auront permis au PSG de faire la différence. Mbappé a libéré le PSG. Le Paris Saint-Germain s’en sort bien. Dans un mauvais soir, le club de la capitale s’en est remis à un éclair de Mbappé puis à un penalty de Neymar pour prendre le meilleur sur un bon FC Nantes (2-0) ce mercredi en clôture de la 16e journée de Ligue 1. Malgré un match en moins, le leader reprend 5 points d’avance sur son dauphin marseillais. Comme prévu, les hommes de Thomas Tuchel confisquaient le ballon d’entrée mais sans parvenir à inquiéter des Canaris bien en place. Titulaires simultanément pour la première fois en L1 depuis 11 mois, Neymar et Mbappé se distinguaient moins par leurs éclairs que par leur succession de mauvais choix… Paris en échec Difficile dans ces conditions de se mettre en position de tir et il fallait attendre près d’une demi-heure pour assister à la première frappe parisienne, non cadrée, de Mbappé. En face, les hommes de Christian Gourcuff se montraient très cohérents et percutants en contre. Les tirs se rapprochaient du but de Navas, obligé de s’employer au sol sur une tentative de Blas. Le jeu se durcissait ensuite avec plusieurs mauvaises fautes de chaque côté et Neymar se retrouvait au sol à deux reprises, suscitant l’inquiétude après avoir été touché à la cheville. Mais le Brésilien poursuivait le match et il pensait même ouvrir le score d’une belle reprise suite à un corner mal repoussé. Sauf que M. Delerue annulait ce but après recours à la VAR en raison d’une faute très discutable de Draxler sur Louza. Lafont sauvait ensuite les meubles en remportant son duel face au Brésilien juste avant la pause. La Madjer de Mbappé Les Parisiens continuaient sur leur lancée et poussaient fort au retour des vestiaires, obligeant Lafont à s’employer face à Mbappé. Les Canaris n’avaient pas de répit et Mbappé finissait par ouvrir le score en concluant d’une Madjer un mouvement à trois avec Neymar et Di Maria (1-0, 52e). Un but superbe, sauf qu’ensuite les locaux se contentaient de gérer en perdant à nouveau beaucoup de ballons. Déterminés à jouer le coup à fond, les Nantais assiégeaient alors le camp parisien et ne passaient pas loin de profiter des espaces laissés par leurs adversaires, mais Louza butait sur Navas. Un penalty servi sur un plateau Le PSG se procurait tout de même quelques situations, mais Lafont se montrait impeccable face à Kurzawa et Neymar. En revanche, le gardien était beaucoup moins inspiré lors d’un échange avec Pallois et il séchait Icardi dans sa surface, provoquant un penalty incontestable que Neymar transformait en s’y reprenant à deux fois en raison de la présence de joueurs dans la surface (2-0, 85e). Un but cadeau qui enterrait définitivement les espoirs nantais, même si Navas devait réaliser deux gros arrêts dans les dernières minutes avant un gros loupé de Cavani, entré en jeu, à l’autre bout du terrain. La note du match : 5/10 Malgré les gestes de classe du trio Di Maria-Mbappé-Neymar, les Parisiens n’auront véritablement joué que 15 minutes et affiché un visage très brouillon le reste du temps. Plutôt bruyant malgré le froid hivernal, le Parc des Princes aurait mérité un meilleur spectacle. On retiendra tout de même la performance très cohérente des Nantais qui auraient pu accrocher le nul avec plus d’efficacité. Les buts : – Lancé par Neymar côté droit, Di Maria centre pour Mbappé d’un superbe extérieur du gauche. En pleine course, le Français ralentit et bat Lafont d’une Madjer inspirée à bout portant (1-0, 52e). – Suite à un échange dangereux avec Pallois, Lafont est obligé de sécher Icardi dans la surface, concédant un penalty incontestable. Neymar le transforme en s’y reprenant à deux fois et en tirant sur la gauche de Lafont, parti du bon côté mais trop court (2-0, 85e). Les NOTES des joueurs Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur. L’homme du match : Keilor Navas (7/10) Une fois de plus, le gardien costaricain a répondu présent, d’abord face à Blas et Louza, puis avec deux gros arrêts dans les dernières minutes, à 2-0, sur une frappe à rebond d’Abeid, puis une tête à bout portant de Pallois. Quels réflexes ! L’un des rares Parisiens au niveau ce soir… PARIS SG : Keilor Navas (7) : lire le commentaire ci-dessus. Thomas Meunier (4) : son centre pour Mbappé débouche sur la première frappe parisienne du match, mais pour le reste, le latéral droit a livré une nouvelle copie décevante avec un apport offensif limité et Simon l’a plusieurs fois mis en difficulté. Abdou Diallo (6) : titulaire en l’absence de Kimpembe, suspendu, le défenseur central aura été l’une des rares satisfactions du match, lui qui a dégagé beaucoup de sérénité et repoussé plusieurs ballons chauds lorsque Nantes poussait. Thiago Silva (5,5) : toujours aussi solide qu’à son habitude, le défenseur central s’est surtout évertué à tenter de faire remonter le ballon dans un premier temps. Un peu moins impérial lorsque les Nantais ont poussé à 1-0. Layvin Kurzawa (5) : du bon et du moins bon pour le latéral gauche, titulaire surprise. Parfois léger défensivement, le Tricolore a tout de même colmaté les espaces laissés par ses coéquipiers. Offensivement, il a tenté mais a manqué de constance et a connu du déchet, à l’image de son duel perdu contre Lafont. Idrissa Gueye (4,5) : le Sénégalais n’était pas dans un bon soir, lui qui a été loin d’apporter son impact habituel à la récupération. Il a tenté de briser les lignes en début de partie avant de vite rentrer dans le rang. Certaines de ses pertes de balle ont offert de dangereuses situations de contre à l’adversaire. Marquinhos (5) : le Brésilien a vraiment eu du mal en première période et il a très peu apporté dans ce rôle de sentinelle. Le Parisien a haussé son niveau de jeu d’un cran au retour des vestiaires et on l’a alors vu davantage, apportant même le surnombre offensivement. Julian Draxler (5,5) : en forme en ce moment, l’Allemand aura probablement été le meilleur Parisien de la première période, avec une grosse activité à la récupération, des retours défensifs et des tentatives pour impulser le rythme. Moins à son avantage lorsque Paris a accéléré au retour des vestiaires. A noter que sa faute très discutable sur Louza a débouché sur l’annulation du but de Neymar avant la mi-temps. Remplacé à la 77e minute par Pablo Sarabia (non noté). Ángel Di María (6) : assez effacé en première période, l’Argentin trouve tout de même le moyen de se mettre en évidence grâce à son jeu de passe exceptionnel, à l’instar de sa passe décisive de l’extérieur du pied pour Mbappé puis de sa superbe remise gâchée par Cavani au bout du temps additionnel. Kylian Mbappé (6) : sa Madjer restera comme l’un des buts de la saison. Au-delà de ce geste d’exception, il faut bien reconnaître que le Tricolore, aligné en pointe, a eu plus de mal, notamment en début de partie lorsqu’il a, comme Neymar, affiché un déchet conséquent. C’est malgré tout lui qui initie le temps fort parisien au retour des vestiaires. Mécontent de sortir et remplacé à la 78e minute par Mauro Icardi (non noté). L’Argentin obtient le penalty du 2-0. Neymar (5,5) : que de mauvais choix de la part du Brésilien dans la première demi-heure ! L’attaquant a gâché plusieurs situations avant de relever la tête et de se voir sévèrement refuser l’ouverture du score sur sa belle reprise. Plus collectif au retour des vestiaires, il initie le but de Mbappé avant de marquer sur penalty. Remplacé à la 87e minute par Edinson Cavani (non noté), chaleureusement acclamé par le Parc mais auteur d’un très gros raté… NANTES : Alban Lafont (5,5) : à quelques minutes près, le gardien était bien parti pour être l’homme du match, lui qui a mis en échec tour à tour Neymar en première période puis Mbappé avant l’ouverture du score et Kurzawa et Neymar à 1-0. Sauf que sa relance ratée l’oblige, avec la complicité de Pallois, à provoquer le penalty du 2-0 face à Icardi… Dennis Appiah (5,5) : un match satisfaisant de la part du latéral droit, qui a globalement bien fermé son couloir et signé plusieurs retours salvateurs. Andrei Girotto (6,5) : plus qu’un autre, le défenseur central a incarné la solidité nantaise face aux Parisiens. On retient plusieurs interventions décisives du Brésilien dont ce superbe tacle glissé dans les pieds de son compatriote Neymar. Longtemps infranchissable, il a malheureusement commis une seule fausse note, lourde de conséquences : c’est lui qui couvre Mbappé sur l’ouverture du score… Nicolas Pallois (5) : moins présent que Girotto, mais solide dans les duels, le défenseur central a lui aussi bouclé un bon match, entaché toutefois par son dégagement raté qui débouche sur le penalty. Le capitaine nantais aurait pu réduire le score de la tête dans les ultimes instants sans une parade exceptionnelle de Navas. Charles Traoré (5) : auteur d’un excellent sauvetage face à Di Maria en début de partie, le latéral gauche a beaucoup proposé offensivement sur les contres, mais le Malien aura souffert en seconde période lorsque les Parisiens ont accéléré. Mehdi Abeid (5) : très présent à la récupération, l’Algérien a toutefois commis des pertes de balle dangereuses. Le milieu de terrain gâche une belle situation de contre à 1-0 puis Navas le met en échec dans les dernières minutes. Imran Louza (4,5) : le milieu de terrain manque la balle d’égalisation en tirant sur Navas juste après le but de Mbappé. Dans le jeu, il a affiché beaucoup de déchet malgré une activité intéressante. Kader Bamba (5) : très présent sur les balles de contre, l’ailier a affiché des qualités de conservation du ballon intéressantes qui ont permis à son équipe de souffler. Il aura manqué de tranchant à l’approche de la zone de vérité. Remplacé à la 76e minute par Cristian Benavente (non noté). Ludovic Blas (5,5) : match intéressant de la part du milieu offensif, dont la qualité technique a permis de bien remonter le ballon, lui qui a joué intelligemment les contres. Moses Simon (5) : match mitigé pour l’homme en forme du moment. Côté positif, on retient ses efforts défensifs et sa percussion en contre, mais l’ailier nigérian a mal exploité les situations obtenues en perdant trop de ballons. Elie Youan (4) : un match pas facile pour le jeune avant-centre, titulaire en l’absence de Coulibaly et qui a été contraint de s’exiler sur les ailes pour exister. Auteur toutefois d’une bonne passe sur l’occasion de Louza. Remplacé à la 60e minute par Samuel Moutoussamy (non noté). – Source: Maxifoot, http://www.maxifoot.fr/football/article-42120.htm#footref

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :