Guinée : la Cedeao fixe un ultimatum de 06 mois au nouveaux dirigeants

Les dirigeants de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sanctionneront-ils la Guinée après l’avoir suspendu de ses instances ? Le verdict est tombé à l’issue du Sommet extraordinaire sur la situation politique du pays, tenu ce jeudi 16 septembre 2021, à Accra, la capitale ghanéenne.

Entre autres décisions, après examen du rapport de la mission dépêchée sur place vendredi dernier, la Conférence des chefs d’État de la CEDEAO a prononcé “le maintien de la suspension” de la Guinée de l’instance sous régionale “jusqu’à la restauration de l’ordre constitutionnel.” Sur ce point précis, ils exigent “la tenue, dans un délai de six mois, des élections présidentielles et législatives.”

Le président sénégalais, Macky Sall, et ses homologues ont également acté “la mise en œuvre des sanctions conformément au protocole de la CEDEAO”, impliquant “l’interdiction de voyage des membres du CNRD (Comité national de rassemblement et de développement) ainsi que des membres de leur famille et le gel de leurs avoirs financiers.”

sunuafrikradio