L’Italie remporte son deuxième Championnat d’Europe à Londres

Ce dimanche soir se déroulait à Wembley la finale de l’Euro 2020 entre l’Italie et l’Angleterre. Les Three Lions à la recherche d’un trophée majeur depuis 1966 pouvait sentir le soutien de toute une nation pour ce choc. De son côté, la Squadra Azzura voulait créer l’exploit en contrecarrant les plans de la sélection anglaise devant son public. Gareth Southgate alignait un 4-2-3-1 avec la titularisation surprise de Kieran Trippier. Roberto Mancini optait pour un 4-3-3 avec le trio Chiesa, Immobile, Insigne en pointe. Sur sa première opportunité, l’Angleterre ouvrait le score. Bien décalé par Kane sur la droite, Trippier distillait un excellent centre pour Shaw dont la volée ajustait Donnarumma (1-0, 3e). Le latéral gauche anglais inscrivait son premier but en sélection. Par la suite, les Three Lions disciplinés tactiquement maîtrisaient les débats et muselaient bien leur adversaire. Juste après la demi-heure de jeu les hommes de Mancini se procuraient leur première occasion du match, mais la frappe tendue de Chiesa filait juste à côté (35e).

Au retour des vestiaires, la Squadra Azzura partait à l’assaut des buts anglais mais ne réglait toujours pas la mire. Il fallait attendre la 57e pour voir Insigne s’infiltrer dans la surface et solliciter Pickford. Le portier d’Everton sauvait les siens en repoussant une frappe de Chiesa (62e). L’Angleterre peinait à s’approcher des buts italiens et Stones à la réception d’un corner frappé par Trippier voyait sa tête déviée par Donnarumma (64e). Fort logiquement, la Squadra Azzura revenait au score. Suite à un corner, le ballon revenait sur Verratti dont la tête était déviée sur le poteau par Pickford. Bonucci qui avait bien suivi poussait le ballon au fond des filets (1-1, 67e). Un nouveau frisson parcourait les tribunes de Wembley quelques minutes plus tard. Sur une superbe ouverture de Bonucci dans le dos de la défense, Berardi voyait sa volée filer juste au dessus (73e). Les Three Lions pliaient mais ne rompaient pas dans le dernier quart d’heure. Les deux équipes devaient passer par les prolongations. Les deux équipes au bord de la rupture ne parvenaient pas à se procurer d’occasions dans ces trente minutes et les tirs au but départageaient les finalistes. Au bout du suspense, l’Italie l’emportait 3tab à 2 et devenait championne d’Europe.