Éthiopie – Famine dans le Tigré : les alertes de l’ONU rejetées par Addis-Abeba 

Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires des Nations unis, Mark Lowcock tira la sonnette d’alarme. Il a dressé, lors d’une réunion à huis clos du Conseil de Sécurité, un tableau sombre de la situation humanitaire en Ethiopie, la région du Tigré en particulier.

Selon Mark Lowcock, la famine menacerait maintenant près de 2,5 millions d’Éthiopiens. 350 000 personnes ont déjà sombré dans la famine au Tigré. Deux millions d’autres, au Tigré, dans l’Afar et dans l’Amhara, seraient maintenant menacées à leur tour, a-t-il fait savoir.

Mais ses alertes sont rejetées et dénoncées par l’ambassadeur d’Éthiopie à l’ONU. « Une famine créée par l’homme », c’est ce qu’a déploré l’ambassadrice britannique à l’ONU, Barbara Woodward, devant un Conseil qui n’arrive pas à s’unir pour faire une déclaration commune.

sunuafrikradio avec RFI