142e Appel Seydina Limamou Laye : Camberene, réceptacle de la ferveur religieuse des Layennes, ce vendredi

Une voix venue du Ciel est l’origine de la célébration de l’Appel. Seydina Limamou Laye, destinataire du message : « Adjiboo dahiya laye Ya Marsaral Ins Wal Djin Ini Raasouloulahi Ileykoum » (Venez répondre à l’appel de Dieu, vous, Hommes et Djinns, je suis l’envoyé de Dieu. L’arabe blanc s ‘est noirci), s’en était ouvert à ses proches. Puis à l’humanité toute entière. Nous sommes en 1883. À l’époque, Seydina Limamou Laye Al Mahdi n’avait que 40 ans. Le même âge qu’avait le Prophète de l’islam, Mouhamed (PSL), lorsqu’il a reçut la mission du Seigneur.

Depuis cette date, l’Appel est célébré par les fidèles Layennes. Seydina Limamou qui a tiré sa révérence en 1909 a été succédé par son fils aîné, Seydina Issa Laye. Ce dernier a trôné à la tête du khalifat pendant 40 ans. Durant son règne, Seydina Issa a été un vrai défenseur qui protégeait les droits de la communauté. Il fût bâtisseur pour avoir construit les villages et éduqué les disciples. Cette contribution exemplaire peut être considérée comme le summum de la vision et de la participation effective dans la marche de la cité et son développement.

C’est sous cet angle que Seydina Issa avait déplacé le village de Cambérène au bord de la mer, sur son emplacement actuel, en 1914. Lorsque l’épidémie de peste s’est propagée dans le lieu d’origine, Seydina Issa s’est levé avec courage et abnégation pour sauver son peuple. Ainsi, il a demandé le déplacement du village et a créé un camp d’isolement pour les malades. Ce qui a retenu à stopper l’avancée de la maladie. Il a aussi organisé la cité de Cambérène, lui-même, a dessiné comme un architecte le plan des maisons et leurs dispositions en grandes concessions en U. Ce qui a favorisé la fraternité, la solidarité et l’entraide. Tous ceux qui rendront visite à la cité aujourd’hui seront impressionnés par ce plan architectural qu’il a créé depuis près d’un siècle.