Tuesday, May 21, 2024
AccueilACTUALITEAffaires Ousmane Sonko et Me Juan Branco : l’Etat du Sénégal se...

Affaires Ousmane Sonko et Me Juan Branco : l’Etat du Sénégal se constitue partie civile

Face à la presse ce jeudi 24 août, le pool d’avocats en charge de la défense des intérêts de l’État du Sénégal a exposé ses arguments contre une campagne de dénigrement internationale. La conférence avait un double objectif : informer l’opinion publique nationale et internationale sur les développements judiciaires actuels tout en rétablissant la vérité légale.

Cette initiative visait à mettre en lumière « une campagne internationale de dénigrement de l’État du Sénégal, de son système démocratique et de ses institutions par des individus qui se sont mis en marge de la légalité. Dans cette optique, des extraits de déclarations d’Ousmane Sonko ont été cités, révélant des appels à la révolte et à l’insurrection. Une déclaration notait : ” Le combat s’annonce mortel, le mot n’est pas de trop, c’est le prix qu’il faut payer aujourd’hui”.  Un autre appelait les jeunes à “prendre les armes” pour déloger le Président de la République, évoquant des parallèles avec des événements passés.

Pour réclamer réparation des dommages subis en raison de ces actes illégaux, l’État du Sénégal s’est constitué partie civile. Le communiqué explique “qu’un pool d’avocats chargé de défendre les intérêts de l’État du Sénégal a également été mis sur pied pour se constituer dans ces procédures et dans toutes autres concernant les dégradations, pertes et préjudices infligés à l’État du Sénégal dans ce contexte”.

 

 

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN2024

spot_img

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments