Saturday, January 28, 2023
AccueilA La UNEAfrique du Sud : le président Cyril Ramaphosa risque d'être destitué

Afrique du Sud : le président Cyril Ramaphosa risque d’être destitué

Le Parlement avait désigné en septembre une commission indépendante chargée de se pencher sur le scandale impliquant de mystérieuses sommes d’argent en liquide retrouvées dissimulées dans le mobilier de l’une de ses propriétés.

Les trois membres du panel dont un ancien président de la Cour constitutionnelle affirment dans leurs conclusions, publiées dans la soirée, que les informations qui leur ont été soumises « révèlent, prima facie, que le président a pu commettre » des violations et des fautes.

Le Parlement se réunit en séance extraordinaire mardi pour examiner ces recommandations, qu’il n’est pas tenu de suivre, mais qui pourraient le mener à ouvrir un processus en vue d’un vote pour destituer le chef de l’État.

Cette procédure, si elle était enclenchée, n’aurait toutefois que peu de chances d’aboutir, l’ANC de Cyril Ramaphosa détenant au Parlement une confortable majorité.

Mais l’affaire ternit l’image du chef de l’État, attendu sur le front de la corruption qu’il a juré d’éradiquer.

La présidence a immédiatement réagi en appelant à une « lecture attentive et une considération appropriée » du rapport de la commission « dans l’intérêt de la stabilité du gouvernement et du pays ».

Son communiqué rappelle que M. Ramaphosa « dément catégoriquement » avoir mal agi.

Dans l’après-midi déjà, sa déclaration officielle à la commission – dans laquelle il exposait sa version des faits détaillée – avait fuité à point nommé dans les médias.

sunuafrikradio

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments