Wednesday, June 19, 2024
AccueilACTUALITEArticle d'opinion communautaire : Protéger nos communautés du fentanyl

Article d’opinion communautaire : Protéger nos communautés du fentanyl

La sécurité publique est la priorité absolue de notre administration, et protéger les New-Yorkais de la menace croissante du fentanyl est un élément essentiel de cette mission.

Nous avons tous entendu parler du danger que le fentanyl représente pour nos enfants et nos communautés. Le fentanyl est un opioïde synthétique environ 50 fois plus puissant que l’héroïne et 100 fois plus puissant que la morphine. C’est peu coûteux, largement disponible, très addictif et extrêmement dangereux.

Les trafiquants de drogue mélangent de plus en plus le fentanyl avec d’autres drogues illicites pour accroître la dépendance et créer une activité commerciale récurrente. Plus de 3 000 personnes ont succombé à une overdose mortelle à New York en 2022, le fentanyl étant détecté dans 81 % des décès par surdose de drogue.

La mort tragique de Nicholas Dominici, le petit enfant décédé après avoir été exposé au fentanyl dans une garderie, est un rappel choquant et déchirant que nous devons prendre des mesures immédiates pour maîtriser cette crise.

La semaine dernière, nous avons organisé un sommet de deux jours sur la crise du fentanyl qui a réuni à New York des dirigeants élus, des responsables de la santé publique et des professionnels de l’application des lois de tout le pays pour travailler à l’élaboration d’une stratégie nationale de lutte contre les surdoses de fentanyl.

Le sommet comprenait des représentants des principales villes du pays, notamment Los Angeles, Philadelphie, la Nouvelle-Orléans, Laredo, New Haven, Austin, Dallas, St. Louis, Washington DC, Portland, San Diego, Atlanta, etc. Nous nous sommes concentrés sur tous les aspects de la crise, notamment l’éducation, la répression, la sensibilisation, la prévention et le traitement. Au cours de deux jours et de plusieurs séances stratégiques, nous avons pu échanger des idées, apprendre des modèles d’intervention des municipalités et contribuer à l’élaboration d’une stratégie globale pour répondre à l’un des problèmes de santé et de sécurité publiques les plus importants de notre époque.

La ville de New York a déjà pris des mesures importantes pour lutter contre la crise du fentanyl, notamment une répression intensive qui a abouti à de multiples arrestations de trafiquants et de trafiquants de drogue, notamment l’arrestation récente d’un homme transportant près de 30 livres de briques de fentanyl dans une valise à roulettes dans le métro. et sur les trottoirs d’un quartier animé du Bronx.

En plus d’une application renforcée, nous travaillons activement avec le ministère de la Santé et de l’Hygiène mentale de la ville de New York et d’autres agences pour renforcer nos stratégies de réduction des risques. Nous avons accru notre soutien aux programmes de prévention, de traitement des troubles liés à l’usage de substances et de rétablissement dans toute la ville, et distribué plus de 77 000 kits de naloxone et des dizaines de milliers de bandelettes de test de fentanyl et de xylazine. Nous avons également rendu la naloxone plus disponible dans les bureaux de soins primaires, les salles d’urgence, les services correctionnels, de réinsertion sociale et les services de sensibilisation aux sans-abri.

À la fin du sommet, les participants ont convenu de mesures clés pour faire face à la crise actuelle du fentanyl, notamment :

Créer un groupe de travail multi-villes qui se réunira à nouveau avant la fin de l’année ;
Rédiger un plan complet décrivant les meilleures pratiques et opportunités nationales ;
Élargir le partage de données au niveau national pour garantir une coordination précise et opportune autour des données de laboratoire et des surdoses ;
Identifier et garantir le financement et les besoins législatifs des villes, des États et des États pour prévenir les décès par surdose et sauver des vies,
Développer des stratégies de sensibilisation communautaire pour mieux comprendre la dynamique comportementale associée à l’abus de drogues, et
Prendre des mesures pour réduire la stigmatisation autour de la dépendance et de l’abus de substances afin que ceux-ci Les personnes souffrant de dépendance peuvent obtenir de l’aide avant qu’il ne soit trop tard.

Nous sommes tous sortis de ce sommet avec une détermination renouvelée à arrêter l’afflux de fentanyl dans nos villes, à demander des comptes aux mauvais acteurs et à investir dans des interventions fondées sur des preuves qui protègent les New-Yorkais et tous les Américains de cette drogue dangereuse.

Nous ne pouvons pas rester les bras croisés et laisser ce qui est arrivé aux générations précédentes arriver à nos bébés et à nos familles. Nous ne pouvons pas répéter les erreurs qui ont conduit aux épidémies d’héroïne dans les années 1960 et de crack dans les années 1980.

J’ai travaillé comme policier dans les années 1980 et j’ai vu à quel point le crack dévastait nos communautés parce que les ressources n’étaient pas disponibles. Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour affronter – et vaincre – la crise du fentanyl. Cela signifie éducation, cela signifie traitement et cela signifie application.

Le sommet nous a rappelé que nous sommes toujours plus forts et meilleurs lorsque nous travaillons ensemble. Je sais qu’avec nos partenaires de partout au pays, nous pouvons et nous allons réduire les surdoses, sauver des vies et protéger nos enfants et nos communautés.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN2024

spot_img

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments