Sunday, December 4, 2022
AccueilA La UNE( Contribution) : LE SÉNÉGAL DEBOUT. UN HORIZON 2035, DÉJÀ À...

( Contribution) : LE SÉNÉGAL DEBOUT. UN HORIZON 2035, DÉJÀ À BOUT DE SOUFFLE…

Une fin de règne presque actée !

Que de désistements, à l’horizon, dans cette mouvance présidentielle, laquelle attend, elle aussi, de competir, au même titre que l’intercoalition Yewwi-Yallu, notamment, dans une certaine diversité.

À moins que : “la réduction à leur simple expression” ne serve de mamelle pour excuses…

L’émergence d’une force interne….

Déjà, des soubresauts notés, de tout part, dans cette coalition Bby, bien amortie avant la 14e Législature, laquelle regrette, certainement, ce retour impromptu du Président, mais surtout le retard tardif dans l’allumage d’un dauphin depuis 2019…

Cet hiatus, au cœur des débats, demeure, sans doute, le ressenti actuel, le mieux partagé par les potentiels candidats, dans cet agglomération beige marron, plus que jamais, embarrassée…

Une performance redoutable dans cette promotion des perdants et autres frustrés, brèche d’une toute prochaine implosion dans ce contrat de confiance qui n’avait de sens que le partage du gâteau…

Nonobstant, faisant fi de ce pressent malaise de fluctuations de denrées, nous constatons que prescrire pour proscription, “le néméku tours de Pastef”, préoccupe, davantage, en toute responsabilité, le pacha…

Nous ne le dirons jamais assez, solutionner, cette hausse, généralisée, des prix aurait été plus rassurant que ces echafourés notés, dernièrement, à Mbour comme à Joal et aurait, même, le mérite de nous éviter, demain, toute colère populaire…

¶ Un vœu pieux, pour un accompagnement des forces de sécurité et défense dans toutes activités politiques à venir…
¶ Point de mois de Mars, encore moins de mois de Juin, en mémoire aux contestations et violences, pré comme post-covid, sources hier de tensions et de ruptures …

Que Dieu nous préserve de l’immature, de la faiblesse et nous inspire de l’exemplarité, de nos parents, pleine de grâce divine.

À ce propos, le Sénégal nous est si cher qu’il est essentiel – clarification pour classification – de souligner que cette 3ème candidature nous ramène aux deux (2) rakats de korité également de tabaski, tels évoqués, en longueur et en ligne, depuis la VAR, par l’actuel candidat sortant.

À la vérité, depuis cette insfosphère qui rappelle bien des situations, la coalition au pouvoir semble être rattrapée, par le passé, à partir de versions émises, de part et d’autre, aussi bien, par le Président himself, que ses Ministres, entre autres laudateurs, sur ce mandat finissant ; quintuplant tous que 2024 serait, effectivement, le tout dernier mandat : THE LAST.

En conséquence, à cet intelligensia qui confond et se morfond, dans un virtuel apocalyptique, de bien s’inspirer, de la sagesse, qui est, en réalité, composée de deux mots : sage et geste.

Eh bien, faites en siens, aux fins de vous muer en sage ; ce qui nous éloignerait de toute iracibilité, moteur d’instrumentalisations mais surtout d’affrontements et portes ouvertes à toutes sortes d’instabilité.

À ce propos, aller à l’essentiel, vers un respect des usages, depuis cette distinction des sénégalais – à vos égards – mériterait, plus que tout, attention, encore reconnaissance.

Sous cette angoissante angle, suffisant pour comprendre, la position tranchée des mandants sénégalais, de quasiment toute la communauté.

D’où, une bienscéance est attendue du sortant, pour nous valoir élevation et non pérennité déguisée électrique.

Pour faire bref, point de réélection issue de parrainage à l’image de filtres, encore moins de contestations, non plus de clash en 2024.

Bien cordialement.

Le Sénégal d’abord !

Noop Amul Kubeer.
Respect.
Dakar, ce 18 octobre 2022.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments