Saturday, June 15, 2024
AccueilACTUALITECoronavirus aux États-Unis: de nombreux défis logistiques à six mois de la...

Coronavirus aux États-Unis: de nombreux défis logistiques à six mois de la présidentielle

Un fonctionnaire électoral porte des gants pour se prémunir contre le virus lors de la primaire démocrate de The Villages, en Floride, le 17 mars 2020.
Un fonctionnaire électoral porte des gants pour se prémunir contre le virus lors de la primaire démocrate de The Villages, en Floride, le 17 mars 2020. REUTERS/Yana Paskova

Dans 6 mois jour pour jour, le 3 novembre prochain, doit se tenir l’élection présidentielle aux États-Unis. Mais est-ce que ce scrutin pourra être maintenu alors qu’une deuxième vague de l’épidémie de coronavirus pourrait toucher le pays à l’automne ? Pour permettre aux Américains d’élire leur 46e président, les défis à relever sont immenses et les camps politiques divisés sur la voie à suivre.

« Les Américains ne devraient pas avoir à choisir entre leur droit de vote et leur santé », a déclaré Michèle Obama. Afin de garantir la sécurité sanitaire des électeurs le 3 novembre prochain, l’ancienne première dame et les démocrates mènent une vaste campagne pour généraliser le vote par correspondance.

Mais cette solution pose plusieurs défis : envoyer des bulletins spécifiques par la poste accompagnés d’une enveloppe pré-affranchie, se doter de machines capables de traiter les votes par courrier, ainsi que l’embauche d’employés supplémentaires sont autant de coûts qui pèseraient lourd sur les caisses des États, en charge de l’organisation du scrutin. Sans parler du fait que les autorités n’ont pas connaissance des adresses postales d’un certain nombre d’électeurs.

► À écouter aussi : Covid-19: une campagne présidentielle américaine pas comme les autres

Donald Trump et les républicains sont catégoriquement contre le vote généralisé par correspondance, une option qui faciliterait, selon eux, les fraudes.

Ce rejet suscite la méfiance de Joe Biden. Le candidat démocrate est persuadé que Donald Trump tentera de reporter la présidentielle. Mais pour cela il faudrait l’accord du Congrès, peu probable avec l’actuelle majorité démocrate à la Chambre des représentants. Selon la Constitution, et donc quoi qu’il en soit, le mandat du président prendra fin le 20 janvier.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN2024

spot_img

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments