Monday, June 24, 2024
AccueilACTUALITECoronavirus: l'état du monde face à la pandémie

Coronavirus: l’état du monde face à la pandémie

L'Autriche poursuit son déconfinement. Ici à Vienne, le 2 mai 2020.
L’Autriche poursuit son déconfinement. Ici à Vienne, le 2 mai 2020. REUTERS/Lisi Niesner

Le Covid-19 a fait au moins 251 512 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP. Alors que la pandémie redouble d’intensité en Russie, plusieurs pays européens et asiatiques poursuivent un déconfinement prudent.

  • Les Français pourront-ils partir en vacances cet été ?

Les Français sauront début juin s’ils pourront sortir du territoire et circuler dans l’Hexagone lors de leurs vacances d’été. Emmanuel Macron a indiqué ce mardi qu’il était encore « trop tôt » pour prendre une décision, qui sera basée sur l’évolution de l’épidémie. « On va limiter les grands déplacements internationaux, même pendant les vacances d’été. On restera entre Européens, peut-être faudra-t-il réduire un peu plus », avance le président français, qui répondait aux questions de journalistes à l’issue d’une visite d’école à Poissy, en région parisienne. Une décision sera prise début juin.

A Lyon, les marchés ont repris leur activité ce mardi, sur dérogation de la préfecture, avec un marquage au sol et des agents pour réguler la circulation des clients. A Paris, ville toujours placée en « zone épidémique rouge », le déconfinement sera très progressif. La ville présente un plan qui prévoit une trentaine de nouvelles rues piétonnisées, le nombre de places de parkings doublées et 50 km de voies réservés au vélo. Les écoles, qui doivent toutes être désinfectées d’ici la rentrée, devraient « accueillir grosso modo pas plus de 15 % des élèves », a annoncé Anne Hidalgo dans un entretien mardi au journal Le Parisien. Plus de 300 maires français, parmi lesquels la maire de Paris, ont écrit dimanche au président Macron pour demander de repousser la date de réouverture des écoles. Ils dénoncent un déconfinement « à marche forcée ».

Selon le secrétaire d’Etat au Numérique, l’application StopCovid, qui doit permettre de tracer les contacts avec des personnes diagnostiquées positives au coronavirus, sera prête le 2 juin. Il précise que le développement de cette application ne reposera pas sur les plateformes d’Apple et de Google.

La France a recensé 330 décès supplémentaires dûs au nouveau coronavirus ces dernières 24 heures, portant le total à 25 531 depuis le 1er mars. La pression sur les services de réanimation continue de s’alléger, avec 266 patients Covid-19 en moins, mais le nombre total de cas graves hospitalisés dans ces services reste élevé.

  • En Angleterre, une situation « dramatique » dans les maisons de retraite 

Le Bureau national des statistiques (ONS) britannique a recensé 6 391 morts liées au coronavirus entre le 10 avril et le 1er mai dans les maisons de retraite en Angleterre, soit « près de quatre fois plus de décès » qu’en temps normal. La situation, qualifiée de « dramatique » par l’ONS, continue de se dégrader malgré la décrue de l’épidémie au Royaume-Uni. Il s’agit du premier pays européen à dépasser la barre des 30 000 morts et du deuxième pays le plus touché par la pandémie dans le monde après les Etats-Unis.

  • L’Autriche poursuit son déconfinement

La première étape du déconfinement s’est passée sans encombre, selon Vienne, qui soutient n’avoir observé aucune recrudescence des contaminations après la réouverture de certaines catégories de magasins le 14 avril. L’Autriche vient d’entamer une deuxième phase d’allègements en fin de semaine dernière. L’ensemble des commerces a rouvert samedi, au lendemain de la levée officielle des limitations de sortie. Les cafés et restaurants rouvriront le 15 mai, la plupart des écoles le 18 mai. Les résultats de cette deuxième phase doivent être analysés dans une dizaine de jours.

  • La Russie connaît la plus rapide progression des contaminations en Europe

Le pays enregistre plus de 10 000 nouveaux cas de coronavirus en 24h, pour le troisième jour consécutif. Au total, la Russie compte désormais 155 370 cas et 1 451 morts. C’est la plus rapide progression de la pandémie en Europe. Une première phase de déconfinement est tout de même prévue à partir du 12 mai.

  • Dans le Donbass, le Covid-19 met en lumière la déficience du système de santé

Le Donbass, cette région de l’est de l’Ukraine, est entré dans sa septième année de guerre entre les forces ukrainiennes et les républiques pro-russes autoproclamées de Donetsk et Lougansk. Dans cette région dévastée, où réside une forte proportion de personnes âgées, le nouveau coronavirus met en lumière un système de santé local déficient. Aux ressources en matériel limitées s’ajoute un manque criant de médecins et d’infirmières, explique notre reporter Anastasia Becchio.

A lire aussi : Coronavirus: pandémie sur la ligne de front du Donbass

  • Ruée sur l’alcool en Thaïlande et en Inde

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Le Premier ministre thaïlandais a menacé de fermer les établissements qui ne feront pas respecter la distanciation sociale, rapporte le Bangkok Post. Le message s’adresse particulièrement aux commerces qui vendent des boissons alcoolisées. Ils sont pris d’assaut depuis la levée de l’interdiction sur les ventes d’alcool lundi. Certains gérants confient au journal « ne plus pouvoir faire face à la demande ». En Inde aussi, des files d’attente impressionnantes s’étirent devant les magasins qui vendent de l’alcool, désormais autorisé à la vente après six semaines d’interruption. Certains gouvernements régionaux ont décidé d’augmenter fortement les taxes sur ces boissons, pour compenser les pertes économiques liées à l’arrêt de l’économie. L’Etat de l’Andhra Pradesh, dans le sud de l’Inde, gonfle par exemple la facture de 75 %.

  • Début de levée des restrictions à Hong Kong

Le territoire a annoncé ce mardi l’assouplissement de certaines restrictions. Dès vendredi, les écoles ouvriront progressivement, ainsi que les cinémas et les clubs de sport. La prise de température à l’entrée des établissements sera obligatoire. Les bars pourront aussi accueillir leurs clients s’ils opèrent à 50 % de leurs capacités et n’autorisent que quatre personnes par table, explique le South China Morning Post. Les boîtes de nuit, les saunas et les clubs de karaoké restent fermés. Hong Kong a été, après la Chine continentale, l’un des premiers territoires touchés par la pandémie. Mais la région semi-autonome est parvenue, en dépit de sa proximité avec la Chine continentale, à endiguer la propagation du nouveau coronavirus.

  • Aux Etats-Unis, un bilan plus lourd que prévu ?

De nombreux Etats américains ont entamé leur déconfinement. La Californie, le premier à avoir pris des mesures drastiques, va commencer à les assouplir à la fin de la semaine. Pourtant, plusieurs modèles épidémiologiques indiquent que la propagation du virus n’est pas maîtrisée et pourrait même s’accélérer aux Etats-Unis dans les semaines à venir. L’Université de Washington a ainsi fortement revu à la hausse ses prédictions : d’ici le 4 août, les Etats-Unis pourraient enregistrer au moins 135 000 morts. Le pays passera probablement la barre des 100 000 morts dès le mois de juin.

  • Etat d’urgence en Palestine jusqu’à la fin du ramadan

Alors que le déconfinement est entamé en Israël, le gouvernement palestinien vient de prolonger l’état d’urgence pour un mois. Il restera ainsi en vigueur jusqu’à la fin du ramadan. Le taux d’infection est bas comparativement à de nombreux pays, mais le Premier ministre Mahmoud Abbas souligne que l’épidémie n’est pas encore pleinement contrôlée : huit cas supplémentaires ont été recensés lundi. Les écoles et les mosquées restent fermées en Cisjordanie. Même décision de la part des autorités de Gaza. Seuls les restaurants ont été autorisés à rouvrir.

  • Des influenceurs pour combattre la désinformation ?

« Une information vérifiée dans un contexte d’urgence est aussi importante que la réponse médicale ». C’est le credo de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge (IFRC), qui vient de recruter des influenceurs à travers le monde pour diffuser du « contenu essentiel au grand public ». Ce sont notamment les jeunes qui sont ciblés. Chaque semaine, ces influenceurs italiens, britanniques ou mexicains, recevront un message de la Croix-Rouge autour duquel ils devront créer leur propre contenu. Ce dernier devra néanmoins être validé par l’ONG avant diffusion.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN2024

spot_img

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments