Crise malienne: à quand la sortie de l’ornière ?

Après la bourrasque dévastatrice du coup d’Etat le plus absurde et le plus ignoble que l’humanité ait enregistré de mémoire d’homme, de nombreux maliens attendent désespérément à la gare le train du changement promis urbi et orbi par des politiciens véreux et très zélés. que n’a-t-on pas entendu à travers des discours fallacieux savamment prononcés par ceux-là qui, aujourd’hui, président aux destinées de notre cher mali.

Une junte hétéroclite, inexpérimentée et avide d’argent après avoir perpétré son lâche coup de force ayant contraint le président ATT à l’exil presqu’en fin de son second mandat avec à la clé un bilan globalement positif, s’est aussitôt arrogée le droit de terroriser les populations aussi bien civiles que militaires et de piller les maigres ressources de l’Etat sans aucun état d’âme.

La suite, on la connait. Les soi-disant démocrates qui ont condamné le putsch du bout des lèvres se sont rapidement ralliées aux maitres du jour pour des raisons qu’eux seuls savent.

une campagne électorale fortement influencée et soutenue par certains milieux religieux et militaires au profit d’un candidat qui, du reste, battra à plate couture tous les autres concurrents à l’issue des élections présidentielles hautement appréciées par l’opinion internationale. le président IBK est élu à la magistrature suprême du pays pour un mandat de cinq ans renouvelable.

La venue de ce dernier aux affaires a suscité beaucoup d’espoirs tant il a été criaillé aux oreilles des maliens, analphabètes dans leur majorité, que c’était l’homme de la situation, le messie, le rédempteur, l’homme incontournable dans le cadre du redressement économique et social du mali.

Depuis l’avènement de ce cher monsieur au pouvoir, rien ne va. Tout est bloqué. Tristesse, désolation et confusion se sont installées chez tous les maliens à l’exception de ceux qui sont dans les bonnes grâces des seigneurs du jour.

ne dit-on pas qu’une bonne nuit s’annonce dès le crépuscule? A quand la sortie du tunnel? ATT à qui on a attribué tous les péchés d’Israël continue-t-il à exercer le pouvoir? Il est temps que le régime d’IBK se penche sur l’étendue et l’ampleur de la mauvaise gestion qui prend des proportions inquiétantes en vue d’y trouver une solution définitive. le mali en crise est devenu le royaume de l’impunité.

il est désormais clair dans l’esprit des maliens dans leur majorité que ceux qui nous gouvernent aujourd’hui se sont empêtrés dans une succession ininterrompue de scandales financiers. Le népotisme s’est installé au sommet de l’Etat. Les prix des denrées de premières nécessités prennent sauvagement l’ascenseur. Les autorités actuelles ont-elles atteint leur seuil d’incompétence? Qu’attendent-elles pour honorer les promesses faites aux maliens? Comme disent les américains: Wait and see.

Maliactu