Wednesday, February 8, 2023
AccueilACCUEILDanone assigné en justice par plusieurs ONG pour sa pollution plastique

Danone assigné en justice par plusieurs ONG pour sa pollution plastique

ClientEarth, Surfrider Foundation Europe et Zero Waste France demandent que Danone soit condamné à planifier une “trajectoire de déplastification”, ou sortie du plastique, jugeant ses efforts insuffisants. “On est bien conscients que cela ne peut pas se faire du jour au lendemain mais cela doit commencer aujourd’hui”, a plaidé auprès de l’AFP Antidia Citores, porte-parole de la coalition d’ONG.

Les organisations lancent en France cette procédure sur la base d’une loi de 2017, sur le “devoir de vigilance”, qui oblige les grandes entreprises françaises à s’assurer du respect des droits humains fondamentaux et de l’environnement jusque chez leurs fournisseurs du monde entier. Ce “devoir de vigilance” est de plus en plus utilisé par les associations pour attaquer en justice des grands groupes et médiatiser des activités controversées, comme TotalEnergies pour un projet pétrolier en Ouganda et en Tanzanie ou BNP Paribas pour son financement de nouveaux projets pétroliers et gaziers.

Un des dix plus gros pollueurs plastiques mondiaux

Danone avait d’abord été mis en demeure fin septembre par la coalition d’ONG, en même temps que huit mastodontes de l’agroalimentaire et de la distribution (Auchan, Carrefour, Lactalis…). La coalition n’a assigné que Danone, étape ultérieure de la procédure qui ouvre la voie à une audience devant le tribunal judiciaire de Paris.

“Le dialogue est toujours en cours avec les autres [entreprises]. Il n’est pas exclu qu’elles doivent aussi rendre des comptes devant la justice française”, a déclaré à l’AFP l’un des avocats des ONG, Sébastien Mabile. Danone ouvre le bal, disent les ONG, notamment parce que le groupe ne mentionne pas la pollution plastique dans son “plan de vigilance” alors qu’il figure parmi les dix plus gros “pollueurs plastiques” au monde, derrière Coca Cola, Pepsico ou Nestlé, selon le mouvement “Break free from plastic”.

Danone se dit de son côté “très surpris” par la démarche, dans une réaction à l’AFP. La société s’estime “depuis longtemps reconnue comme une entreprise pionnière dans la gestion des risques environnementaux”.

La dépêche avec AFP

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments