Thursday, April 18, 2024
AccueilA La UNEDe nouvelles sanctions contre le Niger après le refus des putschistes d’autoriser...

De nouvelles sanctions contre le Niger après le refus des putschistes d’autoriser une délégation de la Cedeao d’entrer dans le pays

Le président du Nigeria, Bola Tinubu, a ordonné de nouvelles sanctions par l’intermédiaire de la banque centrale du Nigeria, dans le but de faire pression sur les personnes impliquées dans le coup d’État, a déclaré un porte-parole de la présidence.

L’annonce de ces nouvelles sanctions intervient quelques heures après que la junte a refusé l’autorisation d’entrer au Niger à une délégation conjointe d’États d’Afrique de l’Ouest, de l’Union africaine (UA) et des Nations unies, résistant ainsi aux pressions des États-Unis et de l’ONU pour qu’ils s’assoient à la table des négociations.

Les puissances occidentales craignent que le coup d’État ne déstabilise la région du Sahel dans une Afrique de l’Ouest déjà confrontée à une série de coups d’État et à une insurrection islamiste meurtrière.
La fermeture des frontières et de l’espace aérien a interrompu l’approvisionnement en médicaments et en nourriture, entravant les efforts humanitaires de l’ONU. Les intérêts américains et occidentaux au Niger, un ancien allié, sont également menacés.

“Nous gardons espoir et nous essayons toujours de parvenir à un résultat qui soit un retour à l’ordre constitutionnel”, a déclaré mardi à la presse le porte-parole du département d’État américain, Matthew Miller.

Le financement de l’éducation et de la formation militaire internationale, des opérations de maintien de la paix et des programmes de financement militaire étranger soutenant les capacités de lutte contre le terrorisme du Niger font partie de l’assistance que les États-Unis ont interrompue depuis le coup d’État, a-t-il ajouté.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN2024

spot_img

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments