Détention de Karim Wade : les précisions du groupe de travail ONU

Roland Adjovi, vice-président du Groupe de travail des Nations unies qui s’exprimait hier au micro de Radio France internationale (RFI) apporte quelques précisions sur la position du Groupe du Travail sur le cas Karim Wade. « Dans le cas de Karim Wade, le Groupe de travail n’a pas demandé la libération immédiate parce qu’il avait un procès en cours. »

Le juriste béninois prend ainsi le contre-pied des avocats du fils de l’ex-Président Wade qui, lorsque l’organe a délivré son avis en avril 2015, avaient exigé la libération de leur client condamné à six ans ferme pour enrichissement illicite.

D’après le vice-président, « le Groupe de travail a reconnu que les droits de Karim Wade avaient été violés en raison de la détention préventive prolongée et a demandé au Sénégal de réparer comme il le jugerait approprié ».

Senego avec EnQuête