Wednesday, February 21, 2024
AccueilACTUALITEDjiby Diakhaté,sociologue : "s’il n’y a plus de doctrine en politique, c’est...

Djiby Diakhaté,sociologue : “s’il n’y a plus de doctrine en politique, c’est la porte ouverte à la violence “

Le sociologue, Djiby Diakhaté, qui répondait aux questions de nos confrères du site Afrik, est revenu sur la violence constatée ces derniers temps dans le monde politique. A l’en croire, s’il n’y plus de doctrine ou de philosophie en politique c’est la porte ouverte aux violences: ”

C’est très simple, c’est parce qu’il n’y a plus d’idéologie, et principalement dans notre pays, le Sénégal. En réalité, quand dans la politique, il n’y a plus de doctrine, il n’y a pas d’idéologie, il n’y a pas de philosophie, alors c’est la porte ouverte à la violence tout court. Avant, nous avions des débats de doctrine, des débats programmatiques, des débats philosophiques. Des gens appartenaient à des partis : que ce soit des libéraux, socialistes, maoïstes, léninistes etc. Il y avait donc une philosophie qui sous-tendait l’action politique en tant que telle.

Sous ce rapport, lorsque quelqu’un militait dans un parti politique, il était bien formé à la compréhension de l’idéologie du parti. C’est pourquoi les écoles du parti fonctionnaient, les instances du parti fonctionnaient et que le militant n’était pas seulement un militant alimentaire, mais un militant formé à l’idéologie du parti, et qui se battait pour des idéaux, qui se battait pour des principes”, a-t-il fait savoir.

Et le sociologue sénégalais de déplorer la situation: “Aujourd’hui, on se rend compte que l’idéologie n’existe pratiquement plus, que les écoles du parti n’existent plus et finalement on se bat pour quoi ? On se bat en politique simplement pour des postes. On ne se bat plus pour le triomphe d’un idéal, on ne se bat plus pour le triomphe d’une philosophie ou d’un principe, d’un rêve de développement, on se bat simplement pour des postes, on se bat pour de l’argent. Et à partir de ce moment-là, il est clair qu’en lieu et place de combats idéologiques et de combats doctrinaux, on a des combats physiques, des combats de gladiateurs, aussi bien au niveau de l’Assemblée nationale qu’au niveau de l’arène politique, de façon générale”, ajoute-t-il.

Sunuafrikradio

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN2024

spot_img

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments