Monday, July 15, 2024
AccueilA La UNEémigration clandestine : l'Ue dégage une enveloppe de plus 5 milliards contre...

émigration clandestine : l’Ue dégage une enveloppe de plus 5 milliards contre le trafic de migrants

La lutte contre l’émigration clandestine est une affaire très sérieuse dans la sous-région. A travers le Partenariat opérationnel conjoint (Pop), financé par l’Union européenne, le Sénégal essaie de construire des digues pour lutter contre la traite des personnes et le trafic de migrants.

L’émigration clandestine pour la jeunesse africaine. Pays très touchés par ce phonème qui ne s’estompe pas, la Côte d’Ivoire, la Gambie, la Guinée, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Sénégal continuent à ériger les barrières, avec l’appui de l’Union européenne, pour arrêter les vagues de départ. Les chefs de service de la lutte contre le trafic de migrants et la traite des personnes de ces pays sont à Saly depuis hier mardi dans le cadre du Partenariat opérationnel conjoint (Pop), financé par l’Ue. A travers une échange d’expériences, ils veulent trouver la meilleure formule afin de réduire les risques liés à l’émigration clandestine auxquels sont confrontés tous les pays de la sous-région.

Aujourd’hui, les Forces de défense et de sécurité en charge des questions liées à la lutte contre le trafic de migrants et la traite des personnes veulent mettre fin à l’émigration clandestine qui a coûté la vie à des milliers de personnes cette année. Modou Diagne, directeur général adjoint de la Police nationale, ne cache pas les enjeux : «Il sera l’occasion pour toutes les délégations d’échanger leurs expériences dans le domaine de la lutte contre l’émigration clandestine et la traite des personnes. Le Partenariat opérationnel conjoint (Pop) a investi 9 millions d’euros (5,895 milliards F Cfa) pour accompagner le Sénégal dans la lutte contre l’émigration clandestine. Et cela s’est décliné dans la formation des personnels en matière de police judiciaire, de lutte contre la fraude documentaire, mais aussi l’appui en matériels logistiques, notamment les véhicules, les motos et aussi les matériels pour lutter contre la fraude documentaire. Mais le Pop ne s’est pas limité à cela. Il y a aussi la construction du siège de la Police de l’air et des frontières, mais également des antennes de la Division de lutte contre le trafic des migrants au Sénégal.» Dans cette perspective, il annonce la construction de quatre antennes de surveillance pour stopper les flux migratoires. «Ces quatre antennes seront construites notamment à Saly, Ziguinchor, Kédougou et Saint-Louis.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN2024

spot_img

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments