Saturday, May 25, 2024
AccueilA La UNEFrais de scolarité : la baisse décidée par l’Etat

Frais de scolarité : la baisse décidée par l’Etat

L’Etat du Sénégal a décidé d’appliquer la baisse des frais de scolarité. Celle-ci s’appuie sur les recommandation des dernières concertations sur la vie chère. L’Observateur a révélé, ce lundi, les contours du projet d’arrêté interministériel sur ladite baisse. Selon igfm qui reprend le journal, les frais de scolarité devraient subir une baisse dès la rentrée prochaine. Un projet d’arrêté interministériel, pour fixer les frais d’inscription et d’études dans les établissements d’enseignement, a été même confectionné. Dans l’article 2 du document, il est mentionné que lesdits frais sont gratuits dans tous les établissements de l’enseignement public préscolaire et élémentaire.

Ensuite, dans les établissements d’enseignement public Moyen et Secondaire général, l’État fixe les frais d’inscription à 3000 FCfa. Il a précisé que ces frais peuvent être portés à 5000 FCfa au maximum sur décision du Conseil de gestion de l’établissement.

Dans les établissements de formation professionnelle et technique, les frais d’inscription dans les lycées d’enseignement technique et les centres de formation professionnelle sont fixés pour le Certificat d’aptitude professionnelle à 15 000 FCfa par apprenant, pour le Brevet d’études professionnelles à 20 000 FCfa, pour le Brevet de technicien à 25 000 FCfa, pour le Baccalauréat technique à 25 000 FCfa et pour le Brevet de technicien supérieur à 35 000 FCfa par apprenant.

Ce qui est prévu dans les établissements privés

Dans l’article 3 dudit projet d’arrêté, il est décidé que les frais de scolarité de tous les établissements privés d’enseignement Préscolaire, Élémentaire, Moyen et Secondaire général sont baissés de 10% par rapport aux tarifs appliqués au cours de l’année académique 2021-2022, sous réserve de l’application d’un montant minimal déterminé ci-après.

Pour l’enseignement Préscolaire, les frais de scolarité sont fixés à 2500 FCfa, à 3 000 FCfa pour l’enseignement élémentaire, à 5 000 FCfa pour l’enseignement Secondaire. Le Gouvernement a souligné que, nonobstant les dispositions de l’alinéa premier du présent article, les frais de scolarité sont payés mensuellement suivant un système arrimé à l’année scolaire. Et dans son article 4, ce projet de régulation a mentionné que les frais de scolarité des établissements privés de l’Enseignement supérieur sont baissés pour les apprenants de nationalité sénégalaise ou originaire de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa), ainsi qu’il suit : Dans la région de Dakar, ces frais sont baissés de 10%, de 5% dans les autres régions du pays et de 5% pour les établissements privés de l’Enseignement supérieur du secteur de la santé sur tout le territoire national.

Toutefois, dans l’article 5 de l’arrêt, il est interdit à tout établissement d’enseignement Préscolaire, Élémentaire, Moyen et Secondaire général, Supérieur ou de la Formation professionnelle et technique, de subordonner la fourniture de ses services au paiement de frais de scolarité par l’apprenant.Ainsi, pour un bon suivi de ce projet et une transparence dans son application, ces établissements susnommés sont obligés de publier les tarifs fixés par le présent arrêté et qui leur sont applicables, de façon visible et lisible, par tout moyen approprié, notamment le marquage et l’affichage. Des sanctions sont prévues par la législation en vigueur.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN2024

spot_img

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments