La situation économique et sécuritaire en Libye au cœur de la réunion de Tunis

La crise en Libye est au cœur d’une réunion internationale qui se tient ce mardi 12 avril en Tunisie. La réunion s’est ouverte en fin de matinée à Tunis. Et deux priorités ressortent des premiers échanges : sécuriser et redresser l’économie du pays.

Deux grandes priorités ressortent en effet pour l’instant de cette réunion à Tunis sur la Libye. Il faut d’abord redresser économique du pays : la situation humanitaire est catastrophique en Libye. Dans la matinée, un représentant de l’ONU a expliqué qu’il préparait un nouveau plan humanitaire en espérant que ce soit le dernier pour la Libye, même s’il est permis d’en douter vu l’ampleur de la crise dans le pays

Deuxième et principale préoccupation pour l’ONU, les pays voisins et la communauté internationale : c’est la sécurité. Les participants ont répété qu’ils souhaitaient aider le gouvernement d’union nationale à reconstruire une armée et à lutter contre l’Etat islamique en Libye.

Justement, c’est en Libye que se joue l’essentiel. Un représentant du gouvernement libyen d’union nationale l’a rappelé : ces derniers jours, ce gouvernement a réussi à obtenir le soutien de plusieurs villes et surtout de la Banque centrale et de la Compagnie nationale du pétrole. Par contre, il lui manque encore le soutien officiel du Parlement de Tobrouk qui contrôle l’est du pays. Un soutien qui pourrait intervenir bientôt.

Hier lundi, le président du Parlement de Tobrouk a annoncé que ses membres se réuniraient dans les prochaines semaines pour voter la confiance au gouvernement d’union nationale soutenu par l’ONU.

RFI