Leicester a sauvé les meubles contre West Ham

Leicester est passé par toutes les émotions dimanche face à West Ham. Après avoir longtemps mené au score, les Foxes ont perdu Vardy, expulsé, puis ont concédé deux buts, avant de sauver un point sur penalty à la dernière seconde (2-2). Le leader porte provisoirement son avance sur Tottenham à huit points.

Leicester compte ne rien lâcher dans sa conquête du titre. L’équipe de Claudio Ranieri a arraché un match nul précieux contre West Ham (2-2), sur un penalty à la toute fin du temps additionnel. Dans une rencontre à rebondissements, les Foxes ont mené pendant 84 minutes grâce à Jamie Vardy, expulsé avant l’heure de jeu, avant d’être dépassés en l’espace de deux minutes. Ils prennent provisoirement huit points d’avance sur Tottenham, qui se déplace à Stoke lundi soir en clôture de la 34e journée de Premier League.

Les décisions arbitrales ont animé la seconde période de la rencontre. Jon Moss a d’abord expulsé Jamie Vardy, avec un second carton jaune pour simulation, sur une action litigieuse dans la surface face à Angelo Ogbonna (56e). L’attaquant anglais était jusque-là le héros du match, avec sa 22e réalisation de la saison signée sur un contre éclair. Une relance du gardien et deux passes, dont la dernière de N’Golo Kanté, ont suffi (18e).

L’arbitre, homme du match

A 10 contre 11, les Foxes ont fait le dos rond. Ils ont réalisé un match héroïque jusqu’à un penalty sifflé contre Wes Morgan, sur un des nombreux accrochages sur corners. Andy Carroll a transformé et mis fin à 574 minutes d’invincibilité de Kasper Schmeichel (84e). Les joueurs de Slaven Bilic, qui ont touché les deux poteaux dans l’entame (2e), ont cru avoir fait le plus dur avec une sublime demi-volée d’Aaron Cresswell en lucarne (86), mais c’était sans compter sur la détermination de Leicester.

Les locaux n’ont pas renoncé. Ils auraient dû obtenir un penalty pour un net accrochage sur Robert Huth (90e) mais celui-ci est intervenu sur une faute moins évidente de Carroll sur Jeffrey Schlupp (90e+4). Leonardo Ulloa, qui doit se contenter d’un rôle de suppléant cette saison, l’a transformé pour porter la série d’invincibilité des siens à huit journées. Les leaders de Premier League n’ont toutefois pas réussi à enchaîner une sixième victoire qui les aurait qualifiés directement pour la phase de poules de Ligue des champions. Il faudra encore patienter un peu.

eurosport