Wednesday, February 21, 2024
AccueilACTUALITELes vérités de Zlatan Ibrahimovic sur l'état du PSG

Les vérités de Zlatan Ibrahimovic sur l’état du PSG

Zlatan Ibrahimovic (40 ans) aime parler. Et depuis toujours. Dernièrement, le Suédois a écrit un livre, avec la Gazetta dello Sport, intitulé “Adrénaline, tout ce que je n’ai jamais raconté.“. Dans cet ouvrage, qui sortira en France en janvier prochain, l’ancien parisien évoque, sans mâcher ses mots, la situation du Paris Saint-Germain, et la position de Leonardo.

Je résume le PSG : payent-ils des salaires ? Oui. Gagnent-ils le Championnat ? Oui. Est-il bon de vivre à Paris ? Oui“, s’exclame le Suédois. “Il y a quarante joueurs, mais aucun ne veut s’en aller, même s’il ne joue pas. On reste car on est trop bien au PSG. […] À Paris, il y a beaucoup de stars mais peu de sacrifices […]. Les joueurs utilisent la moitié de leur potentiel, ils gagnent quand même. Mais si le sommet de la pyramide est faible, la base sera également faible“, pointe-t-il également du doigt.

Il n’y a pas les bonnes personnes (au PSG). S’il y avait plus de rigueur, tout le monde courrait sur le terrain, personne n’arriverait en retard à l’entraînement, les joueurs ne se permettraient pas de faire ce qu’ils veulent“, explique Zlatan Ibrahimovic dans son livre, qui, on le rappelle, est déjà paru en Italie. Et pour le deuxième meilleur buteur de l’histoire des Rouge-et-Bleu (156 réalisations), Leonardo n’est peut-être pas, ou plus, l’homme de la situation.

Je n’ai rien de personnel contre Leonardo. Au contraire, je l’aime bien. En effet, c’est lui qui m’a fait venir au PSG (en 2012, ndlr). Je ne peux rien lui reprocher mais je connais la différence entre nous : moi, je ne demande pas, j’ordonne“, explique Ibrahimovic. “Si j’étais là (au PSG), je ne dirais pas quoi faire mais j’ordonnerais. Parce que si je te paie et que tu ne me rends pas le maximum, tu ne peux pas rester. Ça, c’est la discipline. Si tu n’as pas un dirigeant fort, cela peut devenir ingérable, avec toutes les stars que tu as amassées dans ton équipe“, poursuit le joueur formé à Malmö.

Depuis plusieurs saisons, un nombre important de discordes ont eu lieu en interne. Et Nasser al-Khelaïfi y est potentiellement pour quelque chose. Lien numéro 1 entre le Paris Saint-Germain et le Qatar, propriétaire du club depuis le début des années 2010, l’homme de 48 ans n’hésite pas à aller contre ses directeurs sportifs (ses, car ils se sont multipliés ces dernières années). “Si un joueur reçoit un ordre, il dit : “D’accord, ça va”, puis il se plaint à Nasser, qui lui donne raison et ainsi le directeur sportif se retrouve en position de faiblesse. Mais si le directeur sportif, c’est moi et que ce joueur essaie de se comporter comme ça, c’est la première et dernière fois qu’il fait cela. Garanti“, conclut le Milanais, sous contrat avec le club italien jusqu’en juin 2022.

À l’heure où plusieurs médias annoncent un flou autour de l’avenir de Leonardo au sein du PSG, la solution s’appelle, ou s’appellera, peut-être Ibrahimovic.

Avec Madeinfoot

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN2024

spot_img

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments