Saturday, July 20, 2024
AccueilSPORTSFootballLiga : Le FC Barcelone bat Valladolid (0-3)

Liga : Le FC Barcelone bat Valladolid (0-3)

Après son match nul face à Valence ce week-end, le FC Barcelone s’est amusé du côté de Valladolid (0-3). Clément Lenglet, en difficulté ces dernières semaines, a ouvert le score. Messi a, de son côté, dépassé Pelé.

Une prestation encourageante qui demande confirmation. En proie aux doutes depuis le début de saison et n’arrivant pas vraiment à trouver la bonne formule, le FC Barcelone tient de vrais motifs d’espoir après sa large victoire sur la pelouse de Valladolid ce mardi (0-3). Dans un schéma tactique inédit à trois défenseurs centraux, les Catalans ont montré de belles dispositions, s’appuyant sur un Lionel Messi épanoui en attaque. Si tout n’a pas été parfait dans la rencontre, notamment en ce qui concerne le repli défensif, Ronald Koeman peut être satisfait de ses hommes et envisager l’avenir plus sereinement. Avec ce succès, le Néerlandais voit son équipe revenir à deux unités du podium (5e, 24 points), et à cinq du rival madrilène.

Dans un 3-4-3 que beaucoup ont critiqué en Espagne avant de l’avoir vu à l’oeuvre, les Blaugrana ont donc rendu une copie plutôt propre. On reprochait au FCB de ne pas assez utiliser les côtés ? Les pistons Jordi Alba et Sergino Dest ont répondu présent, s’occupant parfaitement de l’animation offensive sur les ailes. Excellent à droite et déchargé de ses quelques obligations défensives, l’ancien de l’Ajax a énormément apporté par sa capacité à se projeter vers l’avant et c’est tout logiquement qu’il était impliqué sur le deuxième but des siens. Après un formidable travail de Lionel Messi à l’entrée de la surface pour conserver le cuir, l’Argentin transmettait à son coéquipier dans l’intervalle. L’Américain centrait fort devant le but et Martin Braithwaite venait couper victorieusement la trajectoire (35e, 0-2). Avant cela, Clément Lenglet avait ouvert la marque de la tête sur une offrande de Messi (0-1, 21e).

Un avantage logique qui est venu récompenser une première période aboutie. Au milieu de terrain, la paire De Jong-Pjanic a régné grâce à sa maitrise technique et sa faculté à trouver les bons espaces à exploiter. Un cran au dessus, Pedri a confirmé tout ce que l’on pouvait penser de lui depuis la reprise. Ne se cachant jamais et apportant sans cesse une solution au porteur du ballon, le jeune Espagnol a fluidifié le jeu du Barça, preuve en est sa passe décisive pour Messi peu après l’heure de jeu (0-3, 65e). Profitant de l’apport de l’ancien de Las Palmas, La Pulga a quant à lui semblé libéré en attaque, le sourire aperçu sur son visage à de nombreuses reprises pouvant en témoigner.

Koeman, pari réussi

Ils étaient peu à croire en ses choix de l’autre côté de la frontière espagnole. Mais force est de constater que l’ancien libéro du Barça a eu raison en mettant en place son 3-4-3. Grâce à ce système, les Blaugrana ont retrouvé une dynamique offensive qui leur avait cruellement manqué auparavant. Plus équilibré, le schéma tactique a également permis de donner la part-belle à Lionel Messi, et c’est peut-être ça le plus important à noter.

Busquets-Griezmann, les absents ont toujours tort

Il vaut mieux se trouver sur le terrain quand son équipe marche bien. Malheureusement pour Sergio Busquets et Antoine Griezmann, ils n’étaient pas présent au coup d’envoi face à Valladolid. Une décision de Ronald Koeman qui a réussi au Barça et qui, forcément, ne sert pas la cause du duo. Pour l’Espagnol, la situation est préoccupante tant De Jong et Pjanic ont montré de belles choses au milieu. En ce qui concerne l’international français, rien n’est irrémédiable mais les efforts consentis par Braithwaite et son but pourrait donner une longueur d’avance au Danois dans la tête de son coach.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN2024

spot_img

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments