Friday, June 14, 2024
AccueilACTUALITELiga : Le Real Madrid s'impose à Grenade 1-4

Liga : Le Real Madrid s’impose à Grenade 1-4

Facile vainqueur à Grenade avec un Benzema encore buteur, le Real Madrid se replace à deux points derrière l’Atlético Madrid (4-1). A deux journées de la fin de la Liga, les Merengue peuvent encore croire au titre.

Il fallait absolument s’imposer, le Real Madrid a assuré. Et avec la manière malgré pléthore d’absents et une défense remodelée avec les jeunes Marvin et Miguel dans les couloirs. Face à un Grenade qui ne chasse plus aucun objectif en cette fin de saison, les Merengue n’ont presque jamais été mis en danger. Trop justes physiquement et sans réelle ambition offensive, leurs hôtes n’ont jamais donné l’impression de pouvoir faire mal. Il y a bien eu cette réduction du score de Jorge Molina après un centre dévié par Eder Militão en seconde période (1-2, 71e). Mais elle n’a été qu’une anecdote tant la maîtrise des événements était côté madrilène ce jeudi soir. Dans la continuité de cette unique alerte, Eden Hazard servait Alvaro Odriozola en retrait. L’Espagnol devançait Maxime Gonalons au point de penalty et fusillait la cage (1-3, 75e). Une minute après, Silva partait à l’aventure hors de sa surface après un ballon long de Casemiro. Karim Benzema en profitait pour aggraver la marque (1-4, 76e).

Avant ce quart d’heure prolifique, le Real s’était offert une soirée tranquille en se montrant souverain d’entrée de jeu. Monopolisant le ballon, il s’installait dans la moitié adverse pour imposer de longues séquences garnies de renversements bien sentis de Modric. Et si Silva s’étendait bien sur une tête claquée par Benzema (14e), il laissait le cuir lui filer entre les jambes sur un tir de Luka Modric, lancé d’une délicieuse louche de Miguel (0-1, 17e). A leur main, les Madrilènes gardaient les mains sur le volant et enclenchaient le régulateur. Pour réaccélérer juste avant le repos. Après une récupération de Benzema sur la ligne médiane, Vinicius s’offrait un rush de 40 mètres mais voyait Silva s’interposer (45e). Quelques instants plus tard, c’est Rodrygo qui profitait des largesses de la défense de Grenade pour prendre de la vitesse côté droit. Sauf que contrairement à son compatriote, ce dernier ne manquait pas la cible sur son tir croisé (0-2, 45+1). Piquants sur leurs temps forts et globalement très sereins, Real Madrid et zidane ont fait le job. Et prouvent qu’ils se sont bien remis de leur élimination européenne pour mettre la pression sur l’Atlético jusqu’à l’ultime journée.

Zidane, roi de la gestion

Carvajal, Vazquez, Mendy, Marcelo, Varane, Ramos. Comme trop souvent cette saison, l’entraîneur du Real Madrid a dû se passer d’une flopée de joueurs majeurs de son groupe. Et comme souvent, il s’est parfaitement adapté. Lancées d’entrée, Marvin et Miguel ont symbolisé cette confiance que Zidane insuffle à son groupe. Les deux jeunes pousses ont joué sans peur et ont sans aucun doute donné satisfaction à leur coach. Le troisième but madrilène est aussi l’œuvre de deux entrants. Sur la corde raide toute la saison, le Real peut toujours espérer finir champion. Et le doit beaucoup à ZZ.

Grenade sur les rotules

Auteurs d’une superbe saison qui les a vu se hisser jusqu’en quart de finale de Ligue Europa, les Andalous n’ont plus beaucoup de carburant en réserve. Mis hors-jeu de la course à l’Europe ces dernières semaines, ils ont terriblement manqué d’énergie pour désarçonner un Real Madrid pourtant lui aussi usé. Trop peu de changements de rythme, aucune différences individuelles et une défaite logique.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN2024

spot_img

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments