Monday, March 4, 2024
AccueilACTUALITEL'Ouganda, premier pays africain à accueillir des réfugiés afghans

L’Ouganda, premier pays africain à accueillir des réfugiés afghans

Un premier groupe d’évacués d’Afghanistan est arrivée en Ouganda, mercredi matin.

Le premier groupe d’évacués est arrivé à bord d’un vol privé et a été reçu à l’aéroport international d’Entebbe par des responsables du ministère des Affaires étrangères et leurs homologues de l’ambassade des États-Unis en Ouganda.

“Les États-Unis expriment leur gratitude au peuple ougandais pour sa générosité et son hospitalité envers ces communautés”, a affirmé l’ambassade des États-Unis à Kampala dans un communiqué.

Selon le ministère ougandais des Affaires étrangères, la première cuvée d’évacués est composée de 51 personnes.

“Les 51 personnes évacuées, composées d’hommes, femmes et enfants, ont subi le contrôle de sécurité nécessaire ainsi que les tests obligatoires de Covid-19 et les procédures de quarantaine requises”, a souligné le ministère.

Aucun autre détail n’a été donné dans l’immédiat sur l’identité des évacués.

Des responsables ougandais ont déclaré la semaine dernière qu’à la demande des États-Unis, le pays accueillera jusqu’à 2 000 personnes fuyant l’Afghanistan.

Elles seront logées dans des hôtels. L’Ouganda sera utilisé comme point de transit avant que les personnes évacuées ne soient acheminées vers un pays tiers.

La ministre d’État ougandaise chargée des secours, de la préparation aux catastrophes et des réfugiés a expliqué la semaine dernière que les personnes concernées ne sont pas des réfugiés mais des “Afghans en danger”. La plupart d’entre elles sont des traducteurs et des fonctionnaires.

Escortés par la police ougandaise, les ressortissants afghans ont été transportés à l’Imperial Resort Beach Hotel, l’un des luxueux hôtels 5 étoiles d’Entebbe.

Les journalistes n’ont pas été autorisés par le personnel de sécurité à parler aux réfugiés.

Les États-Unis et leurs alliés font une course contre la montre pour boucler le retrait de l’armée et des personnes bloquées d’ici le 31 août.

Les Taliban ont déclaré mardi qu’aucun autre Afghan ne sera autorisé à quitter le pays, exhortant les personnes qui se pressaient à l’aéroport de Kaboul depuis la prise de contrôle du groupe à rentrer chez elles.

Les ressortissants étrangers peuvent cependant continuer à quitter le pays, a déclaré le porte-parole des Taliban, Zabiullah Mujahid, lors d’une conférence de presse.

Les Taliban ont pris le contrôle de l’Afghanistan après la prise de Kaboul le 15 août. Le président et d’autres hauts responsables ont quitté le pays.

La prise de pouvoir inattendue a déclenché une vague de départ précipité de l’Afghanistan, notamment parmi les civils qui ont aidé des soldats ou des groupes étrangers, et qui craignent désormais des représailles de la part des Taliban.

Pays enclavé d’Afrique de l’Est, l’Ouganda devient le premier pays africain à accueillir des réfugiés afghans.

Avec 1,5 millions de réfugiés sur son sol, c’est le pays accueillant le grand nombre de réfugiés en Afrique, et le quatrième au monde.

L’afflux massif de réfugiés est dû à plusieurs facteurs dans les pays voisins de l’Ouganda, en particulier la guerre et la violence au Soudan du Sud et en République démocratique du Congo, ainsi qu’à la crise économique et à l’instabilité politique en cours dans la région.

Anadolu agency

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN2024

spot_img

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS