Monaco refuse les saisies des comptes de Karim et Cie

L’État du Sénégal a connu un revers au Monaco. Il avait commis l’avocat monégasque, Me Thomas Giccardi, qui avait déposé le 17 novembre 2015, une requête aux fins de saisie d’une somme de 10 milliards de FCFA logée dans des comptes bancaires ouverts à la Julius Bank de Monaco par l’ancien ministre d’État, Karim Wade, Mamadou Pouye et Ibrahima Khalil Bourgi dit Bibo, note « L’Observateur ».

Mais, dans son arrêt rendu le 26 novembre de la même année, le juge avait rejeté la requête de l’Etat du Sénégal. Non content de la décision, l’État du Sénégal avait interjeté appel. Et la cour d’appel de Monaco a rendu un arrêt, le 25 février dernier, pour confirmer la décision du Tribunal de première instance.

« L’Observateur » informe que le compte bancaire de Mamadou Pouye, cité dans les révélations de Panama Pepers, fait partie des comptes bancaires sur lesquels le Tribunal de Monaco a refusé une saisie par l’État du Sénégal.

Selon « L’Observateur », l’État du Sénégal n’a pu obtenir qu’un arrêt pour une saisie de 2,4 milliards sur les comptes des sociétés Aviation Handling Service international Ltd, Menzies Middle East Africa Sa, Ma engineering Corp, Abs Corporate Ltd, Menzies Afrique central Ltd, Coral service management Ltd et Dahlia Corporate Sa. Des sociétés logées dans des paradis fiscaux comme le Panama et les Iles vierges Britanniques. Cette saisie de 2,4 milliards de francs CFA n’est d’ailleurs pas encore effective, car les avocats de Karim Wade ont dénoncé le caractère non contradictoire de la procédure. Ils doivent plaider le 22 juin prochain pour essayer d’obtenir la mainlevée sur tous les comptes bancaires saisis par l’État du Sénégal.

Seneweb