Plus de 70 morts dans un attentat à Nice pendant le feu d’artifice du 14 juillet

Un camion a foncé dans la foule sur la promenade des Anglais à Nice (Alpes-Maritimes), jeudi 14 juillet. Un nouveau bilan du parquet fait était d’au moins 70 morts.

La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’enquête. Le chauffeur du camion a été “abattu”. La préfecture des Alpes-Maritimes demande aux habitants de rester cloîtrés chez eux.

Un “bilan extrêmement lourd”.

Le parquet de Nice évoque au moins soixante morts. Un peu plus tôt, le sous-préfet Sébastien Humbert a aussi parlé d’une “centaine de blessés”. Un bilan “extrêmement lourd” du fait que le camion a roulé sur une distance de 2 km sur la promenade des Anglais. Le plan Orsec a été déclenché.

Le chauffeur du camion “abattu”.

Selon les informations de France 2, il n’y a pas eu d’échanges de tirs avec la police. Seules les forces de l’ordre ont tiré sur le poids-lourd, dont la vitre avant est criblée de balles. Selon le ministère de l’Intérieur, il n’est pas question d’une prise d’otages dans la ville. Mais “des investigations sont menées à l’heure actuelle pour savoir si l’individu a agi seul ou s’il a bénéficié de complices qui auraient pris la fuite”, a précisé son porte-parole.

Le ministre de l’Intérieur se rend sur place.

La préfecture des Alpes-Maritimes demande aux habitants de la ville de rester cloîtrés chez eux et d’viter de circuler dans le centre-ville. François Hollande a quitté Avignon pour se rendre à la cellule de crise de la place Beauvau, où le Premier ministre Manuel Valls le rejoint. Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve se rend à Nice.

francetvinfo.fr