RDC: la Banque centrale porte plainte contre la Biac

Les difficultés s’accumulent pour la Banque internationale pour l’Afrique au Congo (Biac). Depuis quelques mois, elle manque de liquidité et les clients se retirent. Une plainte a été déposée au parquet général de la République contre ses dirigeants par la Banque centrale depuis le 31 mai dernier. Dans sa plainte, le gouverneur de la Banque centrale, Bonaventure Mutombo, accuse ces dirigeants d’être responsables de la banqueroute de la banque et demande des mesures conservatoires.

C’est une démarche qui surprend. La plainte intervient quelques jours seulement après les conclusions de l’Assemblée nationale sur l’affaire de la Biac. Le bureau de cette Chambre a demandé au gouvernement de rembourser à la Biac une somme de 30 millions de dollars des crédits déjà à terme et c’est sur base des informations fournies par Bonaventure Mutombo, le gouverneur de la Banque centrale, au cours d’une séance à huis clos que cette décision a été prise.

400 000 déposants font les frais de cette affaire

Des sources bien renseignées affirment que le gouvernement doit à la Biac plus que le double de cette somme. Peut-être, disent certains observateurs, qu’en saisissant la justice, la Banque centrale veut se laver les mains, exclure aussi la part de responsabilité du gouvernement dans la banqueroute de la Biac. Ainsi, les actionnaires et gestionnaires de la banque devraient porter seuls cette responsabilité d’avoir coulé cette banque qui, de surcroit, ferait au même moment l’objet de tractations pour être rachetée. Dans cette affaire, ce sont 400 000 déposants et 2 500 entreprises qui en font déjà les frais.

rfi