Saturday, June 15, 2024
AccueilA La UNERDC: la Banque centrale prend des mesures face à la situation économique...

RDC: la Banque centrale prend des mesures face à la situation économique inquiétante

Des francs congolais (image d'illustration).
Des francs congolais (image d’illustration). Capture d’écran du site du ministère congolais de RDC.

En République démocratique du Congo (RDC), le gouvernement a instruit la Banque centrale du Congo pour mettre en place des mécanismes permettant de gérer l’instabilité du taux de change. Le franc congolais (FC) souffre face au dollar américain depuis deux semaines. Le taux est passé de 1 800 FC le dollar américain à plus de 1900 FC, cette semaine.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

Le tableau économique de la République démocratique du Congo (RDC) est mauvais. S’ajoute à la conjoncture négative un taux de change à 7,4% fin avril alors que l’an dernier, il se trouvait à 2,3%.

La volatilité est tout aussi inquiétante pour ce qui est de l’inflation qui se montait à 4,6% en 2019. À la fin du mois dernier, la Banque centrale du Congo (BCC) notait un taux à 10,7%.

Cesser de « faire tourner la planche à billets »

Les sources gouvernementales affirment que tout n’est pas lié à la crise sanitaire de Covid-19. Il y a également des facteurs internes dont l’ampleur du déficit des finances publiques, la forte circulation du franc congolais dans un contexte de rareté du dollar. Et les banques ne peuvent plus importer la devise américaine à cause de la suspension des vols.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Aujourd’hui, la BCC compte intervenir sur le marché en vendant aux banques dès ce lundi 4 mai du dollar. Le montant n’a pas encore été communiqué. Il est aussi prévu le lancement de bons du trésor supplémentaires. Pour certains analystes, il est également impérieux de mettre fin au financement monétaire de l’économie, ce qu’on appelle « faire tourner la planche à billets ».

Du côté du gouvernement, le vice-Premier ministre en charge du budget, Mayo Mambeke, et le ministre des Finances, Sele Yalaghuli, ont été sommés de ramener les dépenses publiques au niveau des recettes.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN2024

spot_img

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments