Thursday, May 30, 2024
AccueilACTUALITETambacounda : Un ancien militaire viole l’épouse d’un enseignant en pleine brousse

Tambacounda : Un ancien militaire viole l’épouse d’un enseignant en pleine brousse

Reconnu coupable de viol sur une la nommée A. S, épouse d’un enseignant, l’ancien militaire E. M G a été condamné à 10 ans de réclusion criminelle par la chambre criminelle de la Cour d’appel de Tambacounda.

La victime, mariée et mère de 5 enfants, avait sollicité les services de l’ancien militaire conducteur de moto Jakarta après avoir été envoyée par son mari cloué au lit pour percevoir son salaire dans une banque de la place à Tambacounda.

Après discussion, la cliente et le chauffeur tombent d’accord au prix de 8 000 FCFA pour le transport Koumpentoum-Tambacounda.

Arrivé à hauteur du village de Ly Counda situé à une dizaine de Kilomètres de Tambacounda, le conducteur demande à sa cliente A. S de descendre le temps de régler la moto. Loin de se douter ce qui se tramait dans la tête du conducteur, la dame descendit de la moto. Le conducteur de moto Jakarta commence à faire des avances à sa cliente qui refuse. Sous la menace d’une arme blanche, la victime finit par céder avant de se livrer à son bourreau et d’être amenée de force dans un endroit isolé et touffu. Elle est déshabillée et menacée de mort. Le conducteur se jette ensuite sur elle et la viole.

La dame rejoint son domicile conjugal dans un piteux état pour aller raconter sa mésaventure à son époux et aux membres de sa famille avant de déposer une plainte à la brigade de gendarmerie de la localité.

Le certificat médical fait état de lésions traumatiques qui seraient liées à une pénétration sexuelle. Arrêté, l’ancien militaire a été déféré puis placé sous mandat de dépôt. Inculpé de viol puis jugé en première instance, le conducteur moto Jakarta a été condamné à une peine de 10 ans de réclusion criminelle par le Tribunal de grande instance de Tambacounda avant d’interjeter appel.

A la barre de la Cour d’appel de Tambacounda, l’accusé a catégoriquement nié les faits. Il précise que la victime était consentante au moment des faits. Pour se dédouaner, l’accusé souligne que la dame a voulu se venger de lui en portant ces fausses accusations par ce qu’elle lui avait pris 11 000 FCFA au lieu des 8 000 FCFA convenus.

Pas convaincu des contestations de l’accusé, l’avocat général Soyoubou Sy a requis la confirmation de la peine de réclusion criminelle de 10 ans. Réquisitoire que le juge a suivi en envoyant l’accusé en prison pour une durée de 10 ans.

La défense de l’accusé assurée par Me Ababacar Kamara a battu en brèche le contenu du procès-verbal. A en croire Me Kamara, le procès-verbal est truffé d’incohérence. Il estime que son client a été toujours constant dans ses déclarations avant de plaider la relaxe de l’accusé au bénéfice du doute. À son avis, les faits ne sont pas établis à l’endroit de l’ancien militaire.

Après délibéré, l’ancien militaire a été reconnu coupable de viol par la cour d’appel de Tambacounda qui a confirmé la peine de 10 ans de réclusion criminelle.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN2024

spot_img

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments