Saturday, April 20, 2024
AccueilACTUALITETension avec la France: l’Algérie ne recule pas

Tension avec la France: l’Algérie ne recule pas

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, depuis l’Italie où il s’est rendu hier jeudi, a fait savoir aux autorités françaises que « l’Algérie ne compromettra pas sa réputation de coopération et ne permettra aucune ingérence dans ses affaires intérieures ».

Depuis l’Italie où il s’est rendu, ce jeudi 7 octobre, dans le cadre de la 3ème réunion ministérielle Italie-Afrique, le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, qui a reconnu que son pays a « un long passé difficile et complexe avec la France », insiste que « l’Algérie ne permettra aucune ingérence dans ses affaires intérieures ». Le chef de la diplomatie algérienne revenait sur les déclarations du Président français, Emmanuel Macron, concernant l’Algérie.

« Je ne pense pas qu’une crise entre la France et l’Algérie, quelle qu’en soit la raison, affectera nos relations avec d’autres pays frères comme la Turquie. Nous avons un long passé difficile et complexe avec la France que nous avons toujours réussi à gérer, jusqu’à présent. Nous avons toujours protégé notre réputation, nos droits et notre souveraineté auprès de la France ou de tout autre pays », a indiqué Ramtane Lamamra, interpellé par Anadolu.

« Tous les partenaires, notamment la France, doivent comprendre que l’Algérie ne compromettra pas sa réputation de coopération et ne permettra aucune ingérence dans ses affaires intérieures. Nous répondons donc fermement aux propos des autorités françaises que nous considérons comme inacceptables… Nous sommes prêts à travailler avec quiconque tant que notre indépendance, notre souveraineté et nos droits légitimes seront respectés. Autrement, nous sommes également prêts à lutter pour cela », a mis en garde le chef de la diplomatie algérienne.

Cette sortie « à l’italienne » intervient deux jours seulement après celle « malienne », alors que Lamamra estimait que « nos partenaires étrangers ont besoin de décoloniser leur propre histoire, ils ont besoin de se libérer, de certaines habitudes, de certains comportements, de certaines visions qui sont intrinsèquement liés à la logique incohérente portée par la prétendue civilisation de l’Occident qui a été la couverture idéologique pour essayer de faire passer le crime contre l’humanité ».

 

Afrik

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN2024

spot_img

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments