Tuesday, May 21, 2024
AccueilACTUALITETentative de coup d'Etat au Niger: le Benin propose sa médiation

Tentative de coup d’Etat au Niger: le Benin propose sa médiation

Une médiation du président béninois Patrice Talon devait tenter mercredi de trouver une solution à la tentative de coup d’Etat en cours au Niger, où le chef de l’Etat Mohamed Bazoum est toujours retenu par des membres de la garde présidentielle.

Le Niger est l’un des derniers alliés des pays occidentaux dans une région du Sahel ravagée par la violence jihadiste et dont deux voisins, le Mali et le Burkina Faso, dirigés par des militaires putschistes, se sont tournés vers d’autres partenaires, dont la Russie.

“C’est avec stupeur et consternation” que la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest (Cédéao) “a pris connaissance de la tentative de coup d’Etat au Niger”, indique un communiqué de l’organisation régionale présidée par le Nigeria.

Après une rencontre à Abuja avec le président béninois Patrice Talon, son homologue nigérian Bola Tinubu a annoncé que M. Talon partait pour Niamey afin d’y mener une médiation avec la garde présidentielle et le président Bazoum en vue de trouver un accord.

Mohamed Bazoum est retenu depuis mercredi matin par des membres de la garde présidentielle après l’échec de pourparlers sur des points qui restent inconnus. Une tentative de médiation de son prédécesseur, Mahamadou Issoufou, a également échoué, selon une source proche de la présidence.

Outre la Cedeao, la tentative de coup d’Etat a été fermement condamnée par l’ONU, l’Union africaine (UA), l’Algérie, l’Union européenne, les Etats-Unis et la France, ex-puissance coloniale au Niger où elle déploie 1.500 soldats.

“Nous exigeons spécifiquement que les membres de la garde présidentielle libèrent le président Bazoum et s’abstiennent de toute violence”, indique un communiqué du conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan, rappelant que le Niger est “un partenaire crucial” pour les Etats-Unis.

“Au terme des pourparlers, la garde présidentielle a refusé de libérer le président, l’armée lui a lancé un ultimatum”, a déclaré une source proche de la présidence sous couvert de l’anonymat, à la suite d’un “mouvement d’humeur” de membres de la garde présidentielle qui ont bloqué l’accès de la présidence à Niamey.

Avec Tv5 monde

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN2024

spot_img

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments