Monday, June 17, 2024
AccueilInternationalUn coup d’un soir pourrait lui coûter quatre ans de prison: que...

Un coup d’un soir pourrait lui coûter quatre ans de prison: que s’est-il passé entre Donald Trump et Stormy Daniels?

Ce qu’il craignait il y a un peu plus d’une semaine est devenu réalité: Donald Trump a officiellement été inculpé par un grand jury dans son ancienne ville natale de New York à la suite d’une enquête sur l’affaire des pots-de-vin versés à la star du porno Stormy Daniels, avec laquelle il a eu une aventure d’un soir en 2006. Un fait historique puisque c’est la première fois dans l’histoire des États-Unis qu’un ancien président fait l’objet de poursuites pénales. Retour sur l’affaire Stormy Daniels.

Une fois n’est pas coutume, Donald Trump avait publiquement fait part de son inquiétude d’être prochainement inculpé et arrêté. Preuve que l’heure était grave, l’ancien pensionnaire de la Maison Blanche avait d’ailleurs lancé un appel à ses partisans, invités à manifester et à se rendre devant sa propriété de Mar-a-Lago pour empêcher une éventuelle arrestation.

Les craintes de Donald Trump se sont donc vérifiées jeudi soir après que le bureau du procureur de Manhattan a annoncé avoir pris contact avec l’un de ses avocats pour organiser sa “reddition” devant la justice new-yorkaise et signifier ainsi officiellement à l’ancien président américain son inculpation au pénal. Pas pour son implication dans l’assaut du Capitole de janvier 2021 qui a coûté la vie à cinq personnes, mais pour une affaire de paiement en 2016 visant à acheter le silence d’une actrice pornographique avec laquelle il a eu une liaison: Stormy Daniels, Stephanie Clifford de son vrai nom. Elle a 44 ans aujourd’hui, mais lorsqu’elle a rencontré Trump en 2006, elle en avait 26, et lui 59.

Petite sauterie au lac Tahoe

En juillet 2006, les hommes d’affaires les plus riches et les plus puissants des États-Unis se sont donnés rendez-vous pour un tournoi de golf au bord du magnifique lac Tahoe, niché dans les montagnes de la Sierra Nevada. Grand amateur de golf, Donald Trump n’aurait manqué l’occasion pour rien au monde. À l’époque, celui qui avait déjà la Maison Blanche dans un coin de sa tête était marié (pour la troisième fois déjà) avec Melania depuis un an et demi et leur petit Barron (qui mesure plus de deux mètres aujourd’hui) était venu au monde quatre mois auparavant.

“Imagine un instant Donald Trump en sous-vêtements en train de me poursuivre dans une chambre d’hôtel. On n’oublie pas ce genre de choses”
Stormy Daniels à sa collègue Alana Evans

Cela ne l’avait toutefois pas empêché de sympathiser avec deux actrices pornographiques présentes ce jour-là: Alana Evans et Stormy Daniels. Le courant est manifestement bien passé avec cette dernière puisqu’elle s’est retrouvée le soir-même dans la chambre du magnat de l’immobilier. “Imagine un instant Donald Trump en sous-vêtements en train de me poursuivre dans une chambre d’hôtel. On n’oublie pas ce genre de choses”, a confié un peu plus tard Stormy Daniels à sa collègue Alana Evans.

Dans la dernière ligne droite de la course à l’élection présidentielle de 2016, Trump s’est retrouvé bien malgré lui au cœur de scandales impliquant des femmes. Une autre star du porno, Jessica Drake, affirmait que Donald Trump l’avait “embrassée sans sa permission” dix ans plus tôt et lui avait proposé de l’argent en échange de relations sexuelles. Parallèlement, des rumeurs circulaient à propos d’une relation qu’aurait eue Trump avec l’ancienne playmate Karen McDougal.

En mars 2018, Donald Trump avait accédé à la fonction suprême lorsque Stormy Daniels, après des mois d’atermoiements, a affirmé sur une chaîne de télévision nationale avoir eu une relation sexuelle en juillet 2006 avec le milliardaire, ainsi que des menaces et des pressions.

Les avocats de Trump enchaînent les bourdes

Cette affaire serait peut-être restée une simple tempête dans un verre d’eau si l’avocat de Trump, Michael Cohen, n’avait pas fait preuve d’une incroyable maladresse. Après avoir initialement qualifié les déclarations de Stormy Daniels de “fake news”, Michael Cohen avait admis, un mois plus tard, avoir versé de sa poche quelque 130.000 dollars à l’actrice pour acheter son silence, à deux semaines seulement du scrutin présidentiel remporté par le républicain face à Hillary Clinton. Une gaffe qui lui a valu d’être licencié par son patron devenu président des États-Unis.

Mais son nouvel avocat Rudy Giuliani en a commis une autre, plus grave encore, en avouant sur Fox News en mai 2018 que Trump avait remboursé Cohen. Ce qui implique que le président en exercice était au courant du pot-de-vin. Et qu’il aurait en outre enfreint les règles de financement de la présidentielle. En remboursant Michael Cohen, Trump aurait ainsi dépassé la limite autorisée par la loi en ce qui concerne le financement d’une campagne électorale, ce qui constitue un délit pénal.

Fin 2018, Michael Cohen, devenu ennemi de Donald Trump, s’en était sorti avec trois ans de prison. Quatre ans plus tard, c’est désormais son ancien patron qui va se retrouver face aux juges new-yorkais.

Et Stormy Daniels dans tout ça? Si elle s’est montrée plutôt discrète ces derniers temps, elle a su tirer profit de cette affaire en publiant un livre, “Full Disclosure”, dans lequel elle attribue notamment à Trump “un pénis inhabituel” et de piètres performances sexuelles. Elle s’est également produite à travers les États-Unis avec un spectacle de stip-tease (son premier métier) intitulé “Making America Horny Again.” Pas sûr que Donald Trump ait apprécié la référence à son célèbre slogan électoral.

Le contenu précis des charges retenues contre Trump, qui découlent d’une enquête menée par le procureur de Manhattan Alvin Bragg, n’est pas encore connu, mais sera vraisemblablement communiqué dans les jours à venir. Une fois formellement inculpé, l’ancien président devrait en principe “se rendre” au tribunal de Manhattan pour se voir signifier par un juge sa mise en examen, être brièvement placé “en état d’arrestation”, photographié (le fameux mugshot typiquement américain) et ses empreintes digitales relevées.

Trump ne sera probablement pas placé en garde à vue. Compte tenu de sa notoriété et du fait qu’il est candidat à la présidence, le juge estimera qu’il ne présente pas de risque de fuite. Par conséquent, l’ancien président sera très certainement libéré moyennant le paiement d’une caution, dont le montant sera sans nul doute élevé.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN2024

spot_img

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments