Variole du singe : comment New York est devenue l’épicentre de l’épidémie aux Etats-Unis

L’annonce a de quoi rappeler à notre mémoire de mauvais souvenirs. Ce samedi 23 juillet, et alors que l’épidémie de Covid-19 n’est toujours pas terminée, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé déclencher le plus haut niveau d’alerte pour faire face à la flambée des cas de variole du singe. La maladie a déjà affecté près de 17 000 personnes dans 74 pays.

Outre-Atlantique, alors que près de 3000 Américains ont déjà été infectés par ce virus, d’ordinaire davantage présent sur le continent africain, la ville de New York fait face à une flambée de cas. Au 25 juillet, 1040 personnes y ont été testées positives. “Il y a probablement beaucoup plus de cas qui n’ont pas été diagnostiqués”, prévient le département santé de l’Etat de New York, sur son site internet.

Avec L’Express