Wednesday, November 30, 2022
AccueilVIDEOSVinci et Bouygues en charge de l'extension du métro au Caire

Vinci et Bouygues en charge de l’extension du métro au Caire

Vinci et Bouygues ont remporté dimanche l’extension de la ligne 3 du métro au Caire, prolongeant ainsi leur mainmise sur le secteur depuis 35 ans en Égypte. Reportage sur le chantier d’un tronçon actuellement en construction.

En surface, c’est un chantier comme les autres. Mais à 20 m sous terre, une usine mouvante s’active jour et nuit dans les rues du Caire. Les premiers rails sont déjà posés et 20 m de tunnel sont creusés toutes les 24 heures. Objectif : compléter la phase 2 de la troisième ligne du métro de la capitale égyptienne, en 2018.

“L’implication des entreprises françaises dans la construction du métro, c’est une histoire qui dure depuis 35 ans”, explique Stéphane Campedelli, chef du projet français de la ligne 3. Vinci et Bouygues ont déjà réalisé 35 km de lignes et 35 stations dans la capitale égyptienne.

Ce partenariat devrait encore durer quelques années, puisque les deux entreprises françaises ont remporté, dimanche 17 avril, le contrat de la phase 3 de la ligne 3 du métro de la capitale égyptienne pour un montant de 1,1 milliard d’euros. À cette occasion, le président François Hollande et son homologue égyptien Abdel Fattah Al-Sissi étaient présents.

“Faciliter le quotidien des Cairotes”

Les travaux, qui impliquent une traversée sous le Nil, comprennent 17,7 km de ligne et 15 stations, dont huit souterraines, cinq aériennes et deux au sol. Une fois achevée, la ligne 3 transportera cinq millions de passagers par jour sur un réseau long de 100 km. Le chantier démarrera dans les quartiers résidentiels et administratifs de la capitale, dont l’île de Zamalek, et s’achèvera dans les secteurs populaires et très urbanisés du nord et du sud de la ville.

Le développement du métro constitue un enjeu majeur dans les quartiers excentrés, où la nouvelle ligne est attendue avec impatience. “Les bus ne passent plus après midi, raconte une habitante. Je n’arrive même pas à monter dans les minibus car ils sont bondés”. Pour de nombreux Cairotes, cette extension va faciliter leur quotidien : “Aujourd’hui, j’ai besoin de quatre à cinq moyens de transports différents pour me rendre à mon travail”, explique l’un d’entre eux. Les trois lignes déjà existantes sont encore largement insuffisantes pour Le Caire et ses 20 millions d’habitants, tristement réputée pour son trafic saturé.

France 24

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments