Wednesday, February 1, 2023
AccueilA La UNE(Contribution) : Quand les prédateurs et les vautours font dans l'ostracisme ?

(Contribution) : Quand les prédateurs et les vautours font dans l’ostracisme ?

En entendant les autorités françaises mettre en garde leurs anciennes colonies sur les dangers que représentent la Chine et la Russie pour ce continent on peut dire que le ridicule ne tue plus.
Que ces mises en garde viennent d’ailleurs on peut ( même si pour certains pays européens ce sera difficile) comprendre.

Maïs que des auteurs d’atrocités, de crimes impunis contre l’humanité comme la France tiennent un tel discours on tombe des nues. En ce qui nous concerne, nous Sénégalais, on n’ignore pas les atrocités commises par un certain Gouverneur Faidherbe pendant la conquête coloniale française. Pendant la période coloniale les Français ont tué, massacré et exilé sans oublier les Travaux Forcés imposés à des hommes libres. Bien plus tard Thiaroye 1944 survint. Il s’agissait de la plus grande preuve d’ingratitude, de racisme et tout ce qu’on peut imaginer comme vil. Nous n’avons pas les mots pour qualifier cette tragédie qui a secoué toute l’humanité.
En 1940 la France fut occupée par l’Allemagne Nazie. Pour apporter leur soutien à la puissance coloniale française qui avait fait de la majorité de la population des colonies des sujets français des hommes valides d’ici leur furent envoyés par vagues. Même les familles religieuses étaient contraintes de participer à cet effort de guerre. La majorité de ces soldats issus de ces vagues de”Volontaires” furent massacrés. Les survivants ont servi de boucliers aux soldats français qui résistaient encore sous la houlette du Général De Gaulle. Les ” volontaires sénégalais ont vécu les affres de la guerre et ont tout supporté. En 1944, l’issue de la guerre ne faisait plus de doute car toute l’armada du monde libre et leurs troupes étaient venues pour secourir la France et sortir les territoires occupés du joug Nazi.
Ne voulant pas qu’à la fin de la guerre ces soldats négres issus des colonies défilent devant les Français et à la face du monde on les démobilisa et leur promit de leur payer leur solde dès leur arrivée à Dakar.
Imaginez leur désarroi quand, sur place, ils se rendirent compte qu’on les avait bernés. Dans les casernements où on les avait parqués les jours se suivaient et se ressemblaient.
Étant dans leur pays et voulant regagner leurs familles ils réclameront avec insistance leur solde. On leur répondit de la manière la plus inattendue: un massacre sans précédent. Des hommes qui ne réclamaient que leur furent tués de la manière la plus sauvage. Il y eut très peu de survivants dont nous vous parlerons du sort qui leur a été réservé dans une prochaine livraison.
À l’indépendance la plus part des anciennes colonies françaises auraient atteint un développement fulgurant en quelques années. Mais en plus de l’ Impôt Coloniale et des autres entraves la France imposa à ses anciennes colonies la “Coopération” et l'”Aide Au Développement”. Qui ont fini de détruire notre économie pour que les Institutions de Bretton Wood leur imposent des Plans d’Ajustement qui conduisirent au Documents Stratégiques de Lutte contre la Pauvreté. Notons au passage que la France gardait la quasi totalité de leurs réserves de change après leur avoir imposé le Franc C F A. Colonies Françaises d’Afrique. Par pudeur on le changea, aux indépendances, en Communauté Financière Africaine. L’ acronyme est demeuré.

Ce que nous venons d’évoquer n’est qu’une infime partie des atrocités perpétuées par la France sur ses anciennes colonies.
Pouvons nous redouter de la Chine ou de la Russie plus que que la France a commis comme crimes sur le sol africain? Aux plans économique, social, culturel….? Elle continue d’ailleurs à piller toutes les ressources de ses anciennes colonies.
Ces “mises en garde” sont peut être le chant du cygne d’une “puissance” qui aura toujours méprisé ceux l’ont placée dans le Top 10 des pays riches. Riches de quoi d’ailleurs ? Des larmes et du sang des pauvres (ou appauvris).
La grande Afrique peut pardonner mais elle n’ose pas oublier.

Wagane Faye
Professeur d’anglais
Email ngenbale@hotmail.fr

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments